Hauteurs

Repris hier la route qui monte à La Chapelle en Vercors.

Prairies de vaches stoïques, larges ouvertures sur du vert et bleu. Tout respire, la fraîcheur est visible. Une montée vers du simple pur, note parfaite, calme rempli.

Ce matin quatre coussins sur le rebord de la fenêtre, l’arbre est encore vert. Là haut d’hier, les jaunes ont pris l’ascension des branches.

Demain accueil des groupes de femmes qui viennent rencontrer la langue française, être « à l’école » pour la première fois de leur vie, sortir de chez elles, deux heures de liberté accordée. Ateliers joyeux. Elles sont toujours bienveillantes, elles me font du bien. Boulot temporaire, j’en prends soin.

Oui, un jour je ferai ici la liste de mes emplois traversés. Pourquoi tant ? Un jour une F.Dolto locale d’un « Centre d’action médico-sociale etc… », où je refusais un poste fixe, me demanda « Est-ce une constante insatisfaction intellectuelle ? ».

.

Publicités

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s