La preuve entre quatre murs

Les matins où tu n’y es pas. Tu n’es pas avec toi même. Un embranchement, un en-lassement, un moins, un loin de ce qui serait simple, de ce qui l’était.

Remontée me reposer dans mon lit, je regarde les étagères en bois coiffées de chapeaux de laine ressortis hier de leurs cartons. Des bibelots, des bougies, des livres, un voilage à droite qui dépasse au dessus du radiateur. Les frises peintes à main levée en haut du mur blanc, moi je suis dans le lit et tout m’apparait. Pourquoi est-ce difficile de s’installer dans une maison qui t’appartient avec un amour de plus de vingt ans et qui n’a plus vingt ans sous les tilleuls ? Prendre maison c’est comme prendre femme ou homme. C’est une histoire de désir qu’on renouvelle. C’est se ré approprier, se re enchanter, se ré apprivoiser l’amour, les façons d’être ensemble, de s’aimer encore ou pas et surtout comment.

Toutes les frontières re basculent, tous les rêves crapahutent, toutes les déceptions s’acharnent sur ce qu’il reste de ces deux êtres là. Voilà pourquoi il est commun que les gens se séparent dès les murs finis de monter. Voilà pourquoi certains ré investissent dans des maisons à construire ou retaper tous les 5 ou 10 ans, jusqu’à ce que la mort de l’amour se déclare. K.O dans les meubles.

L’homme affirme sa virilité dans le bricolage et la propriété des murs. La femme lui passe les outils un temps, refait sa cuisine deux fois, mais rumine et rêve d’amants. La lâcheté s’installe devant le poele. J’ai toujours pensé cela, rien ne change aujourd’hui. Mais la maison amplifie quand ça lui chante nos rebords pas lisses, nos années d’endurance. L’amour est à l’épreuve, une fois de plus. L’amour est-il né pour être à l’épreuve toute sa vie ?

Tu viens vers moi, je te pose sur mon cou, je caresse longtemps ta tête, je sais que tu es triste et tu ne diras rien, nous parlons des chats, un chat nous rejoint. Je te demande si tu veux encore de tout cela. Bien sûr, dis tu. Je te crois. Tu es toujours là, toi.

.

.

Publicités

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s