Les jours comptés

Le beau soleil emplit nos tristesses de volupté. Voir mon Couli, si courageux, il m’épate,  reboire l’eau de pluie dans le jardin.

Et vous savez quoi, j’avais tellement l’impression d’un regain ce midi, que je suis partie bosser en le laissant dehors au soleil, les babines dans les soucoupes remplies d’eau fraîche. Comme avant. Je me suis dit qu’il resterait dans sa nouvelle cachette, tranquillement, pendant mes trois heures d’absence. Inconsciente !

Et vous savez quoi ? Il a fugué ! Oh je n’en menais pas large en rentrant, en entendant un miaulement plaintif en écho à mes appels….Pourtant les issues sont toutes bloquées, il avait fait des fugues mais on a bouché tous les trous.

Mais où est-il ? Il est parti chez le voisin, de l’autre côté de la route de la ferme. Il n’avait jamais fait cela. Comment est-il passé ? A travers la petite barrière en bois ? Et bien sans doute, bêtasse que je suis, n’as tu pas vu qu’il est si maigre qu’il peut maintenant faire comme les chats vagabonds qui venaient ici autrefois !…Oh là là ! J’étais contrite ! Suis vite allée chercher mon grand malade…Pffff. on a eu chaud ! Mais rien ne l’arrête alors ? Fugueur même en agonie, faisant trembler sa mémère ?

Chapeau Couli !

Tu m’épateras toute ma vie.

Publicités

9 réflexions sur “Les jours comptés

  1. Il se cache pour s’isoler …..ils le font tous pour s’éteindre en paix et à l’abri des regards ils sont pudiques et secrets et pourtant sur les photos il semble si vaillant et si beau !
    Je le caresse tendrement ..
    Sacha

  2. Sacha a raison, quand ils le peuvent, généralement les chats se cachent lorsqu’ils sentent que le moment est arrivé. Il y a quelques années notre fier Chester est tombé malade victime d’un empoisonnement. Un matin, malgré sa faiblesse, il a quitté la maison comme au temps de sa vie de chat libre et vadrouilleur. Nous ne l’avons plus revu…Je m’en suis voulu d’avoir laissé étourdiment la fenêtre de la cuisine ouverte, mais je pense qu’il faut justement respecter cette ultime pudeur féline.
    Je pense bien à toi!

  3. je découvre la force du chat dans l’épreuve. C’est dingue. Le courage, la dignité exemplaire, des êtres de spiritualité qui sont exactement là, eux, ajustés au moment, ajustés, en osmose avec leur justesse d’être. C’est cela qu’il nous a toujours enseigné et il continue de le faire. L’essence de toute chose en soi, la pureté intérieure dans le silence et le lâcher prise.

  4. oui les chats sont épatants
    souvent, ils passent leur vie
    à nous soigner, à nous aimer,à nous câliner…
    à nous consoler,
    certes nous les soignons, les aimons , les câlinons aussi ….
    mais les console-t-on ?
    puis ils s’en vont s’éteindre loin de nous…
    notre Peluche, 20 ans et quelques mois, est allée mourir dans une grotte
    chez nos voisins
    elle voulait nous éviter d’être tristes…
    sachant qu’elle ne serait plus là pour nous consoler …
    sa sagesse me manque…
    et je pense à vous, fort

  5. merci
    aujourd’hui on retient nos souffles. Est-ce le dernier moment dans le jardin ? Même l’eau de pluie d’hier n’est pas bue. Aujourd’hui, le peu qui restait semble s’évanouir et nous pleurons. Heureux qu’il se soit caché sous le lit en osier, la cachette secrète.

  6. Je viens de lire le billet précédent…. ce chat magnifique et la façon dont tu en parles me font penser au superbe chat roux des voisins de ma grand mère toujours fourré chez elle (canapés très moelleux en autres), j’adorais ce chat je l’appelais « mon Bouddha » car l’observer était un leçon de vie, les enfants des voisins l’appelaient « Nounours » je pensais que ça durerait longtemps, éternellement… et un jour en arrivant chez ma grand mère j’ai appris qu’il s’était fait écraser pendant la semaine, j’ai une chienne qui a fini comme ça aussi, elle courait toujours après la voiture du facteur en oubliant qu’elle avait vieilli et qu’elle n’avait plus les mêmes réflexes,une fin affreuse alors que c’était un ange, si Couli peut s’en aller doucement, dans la paix à tes côtés…

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s