un métier, des métiers ?

Le mot « métier » ne m’a jamais trop emballé. Je ne sais pourquoi. J’ai sans doute redouté et refusé. Dans ma famille bourgeoise on demandait d’abord  « Vous faites quoi ? ». Vous étiez catalogué selon ce que vous exerciez comme profession. Et il en fallait une « belle », classique, une d’antan, noble et cérébrale, avec « grandes  » études à la clé. J’ai donc sans doute voulu fuir tout cela, en même temps que je fuyais cette famille.

J’ai tout de suite pensé et vécu le travail comme un outil, un outil d’indépendance avant tout. Peu importait le contenu, du moment que je n’y passais pas ma vie et que je pouvais payer un loyer. Un peu de bouffe, un loyer et voilà. La liste de mes job serait trop longue j’ai compté, il y a quatre ans : j’en étais à 42 contrats de travail signés depuis 1977. La nana qu’on interne d’office, question boulot, elle est pas tenable.

Pourtant je bosse bien, sans chichis, je m’y donne, je m’y amuse, je m’applique, mais si l’élan n’y est plus, si je sens que je vais moins apporter à mes collègues ( c’est à dire commencer à me plaindre comme eux au lieu de toujours tirer vers le haut), si j’ai fait le tour de la question ( cela ne me prend pas des années), je me barre. Je me barre même si je n’ai rien trouvé d’autre, cela ne me soucie pas du tout, ne me souciais pas du tout. Aujourd’hui je ne sais pas. J’espère que oui sinon c’est que je deviens moins confiante et matérialiste ,une vieille conne, en somme ?

Mon premier job, à 17 ans,  a été vendeuse en poissonnerie pendant que j’entamais la fac de psycho avec frénésie. Un mi-temps de fin de semaine dans une boutique rouennaise près de la cathédrale. J’avais fait fort, là. Je n’avais pas encore le résultat du Bac que j’ai répondu à une annonce sur le journal. Le patron était charmant, grande moustache à la Brassens, il m’a tout de suite embauchée pour un démarrage au 15 aout. J’ai eu le Bac, je ne vivais déjà plus chez mes parents, je suis allée leur dire. Ma mère était seule dans le salon , elle était contente. Puis elle m’a demandé quelles ( grandes……..) études j’allais faire. L’année précédente, il avait été question des Arts Déco à Paris, minimum cinq années plus un supplément pour des options déco théâtre….Mais beaucoup de choses avaient changées dans ma tête, un paquet. J’avais vécu en coloc avec des militants d’extrême gauche très actifs, mon monde avait totalement basculé. Je m’installais en couple, dans mon premier vrai appart, et de tout cela mes pauvres parents n’avaient aucune aucune  idée.

J’ai donc dit :

 » Je vais travailler dans une poissonnerie, et je suis inscrite en fac de psycho »

J’aurais pu tout énoncer en chinois ou bantou du sud, cela aurait été idem. Elle s’est effondrée sur son canapé en cuir. Ne comprenait rien et c’était le but. Je jouissais. Une revanche. La liberté, ça s’appelle, elle est sans pitié quand tu t’en nourris. Puis elle a dit que mon père ferait une crise cardiaque s’il l’apprenait. Il n’était pas là. Je n’ai rien dit. Suis partie bien contente de ma fourberie. Un bon direct en pleine face, Pan.

Ce fut donc mon premier boulot qui m’a énormément appris pendant une année.  J’utilise encore tout ce que j’y ai découvert.

Oui pour la liste des job, je crois que je vais faire par épisodes, hein ? Un petit feuilleton, je te dis…

.

Publicités

2 réflexions sur “un métier, des métiers ?

  1. Décidément, encore un point commun avec toi…J’ai vécu à Rouen et en Seine
    Maritime de 1954 à 1972….
    quant aux activités à gauche…je n’y manquais pas…et j’avais la chance d’y être encouragée dans mon entourage….

    J’aime aussi me sentir libre dans mes temps passés « au boulot »

    A+

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s