des potes, tout simplement

.

.

.

.

.

48 heures chrono. De jour, de nuit finissante, de matin frais, encore de nuit cette nuit. La neige m’a fait le plaisir de passer chez moi.

Pas de grosse neige, mais juste ce qu’il fallait pour que les potes rappliquent sans prévenir. Je ne les voyais pas, aucune nouvelle, du genre à vivre leur vie. Et puis comme j’avais mis le couvert et que dehors il faisait froid. Les potes, des vrais, autour de ma cabane, la cabane de Léopold, l’âme du jardin.

Des potes, tout simplement. Ils me rendent heureuse sans rien dire.

.

.

.

.

.

.

On se comprend.

.

Publicités

5 réflexions sur “des potes, tout simplement

  1. 🙂
    pas de neige chez moi, mais des petits messagers pile poil semblables à tes copains.
    aussi des moineaux de tous acabits, et quand même hélas, les billes de clowns des chardonnerets (élégants n’oublions pas) se font rares.
    j’avoue un gros faible pour les p’tites bleues avec leur masque de zorro, leur coupe punk et leur effronterie.

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s