Stimulation mutuelle et perte de contrôle

Y’a un truc qui est tout de même clair c’est que les commentaires sur un billet, en général, stimulent quand même pour écrire. C’est comme le petit oscillement de tête quand tu écoutes quelqu’un ou les hmm; mmm, au téléphone. Parfois au téléphone justement,  je joue à ne pas les faire, ça fait blanc, spouk, tu sais pas comment l’autre le vit, ça fout une petite trouille, genre  » tiens ben si j’en avais rien à foutre de ce que tu dis, hein ?, ben j’aurais même pas envie de faire mmmm, ni même Mmm, oui, ouiii…ça me fatiguerait, na, j’aurais pas envie, tiens, tu vois, hein ? comment la planète elle est pas belle ? »

Spouk ! Non, sans blague, j’ai déjà été toute envolée et propulsée par des commentaires, c’est une belle chose. Quelqu’un donne son avis, te met sur un rail, un sourire, un truc où tu sens que tu es compris et encouragé. C’est fortiche ( c’est assez kgnnnn gnnn aussi dans l’autre sens, le lecteur qui pige rien, qui est à côté de tes pompes, mais bon, c’est le jeu…). C’est une vraie joie, sans doute de gosse. Mais je pense qu’il faut être un peu gosse, pas mal dingo et  pas mal désespéré aussi, pour créer un blog et y baver. Oui, j’en suis sûre de sûre.

Au moins sur FB, fesse de bouc, n’importe qui peut créer son pot de chambre. Pouêt pouêt. Un petit pet de temps en temps, la nullité n’est pas pénalisée tout au contraire. Pour le blog faut s’habiller un peu et oser un chouïa de contenu avec des phrases, plusieurs si possible.

Bon, tout ça pour dire que je ne sais plus quel jour on est. Ecoute, ça commence à me faire bizarre, ce n’est pas la première fois que cela m’arrive. Mais vraiment pour de bon, je suis là, je me dis, est-ce que je bosse demain ? réponse : Non, on est vendredi. Je n’ai aucun doute. Puis un vide, un moment de panique fulgurante, et mon cerveau a un déclic se souvenant de la vie que je mène. Et me dit clairement que, non ma poule fracassée,  on est mercredi et demain c’est turbin. Et là je me prends un coup de bambou par devant. Super spouk, Couic. Je vacille, j’ai un gros doute sur ma santé mentale et les connections supra intelligentes de mes neurones en papier mâché. Qui c’est qui qui a mâchouillé toute ma cervelle et quand ? Quand j’étais sur le divan au soleil entrain de me fondre dans le monde parallèle de Kafka sur le rivage ? Ca y est, j’en étais sûre, je suis restée là-bas, avec Nakata et Kafka et les chats qui parlent et j’ai des bouts qui manquent. ( Ca je le savais).

.

Publicités

6 réflexions sur “Stimulation mutuelle et perte de contrôle

  1. Eh! oui…on est sensible aux réactions des lecteurs (trices)…
    Mais j’ai des souvenirs de lignes glissantes…incolores..impossibles même à les améliorer, ne serait ce qu’avec quelques pavés genre chewig gum ( bien poisseux) ou au moyen d’une ritournelle..des fois qu’une bonne mélodie ! apporte un must…
    Non vraiment illisibles ..et ceux là il y en a parfois..non, pas beaucoup, mais ils sont à vomir, sans relief…
    Sincèrement peu de commentaires, pas nécéssairement élogieux…mais quelques uns que l’on peut sucer comme un bonbon, se les lire et les relire parce qu’il sont « vrais
    Oh! Laure…tu viens d’ouvrir un chapitre qu ipourrait être dangereux… Nicole

    1. l’important c’est de ne retenir que le meilleur
      et il faut se souvenir qu’on ne sait pas à qui l’on parle, les écrans cachent beaucoup de nous, nous sommes ici des images, des vitrines.

  2. Oui, mais bon… S’il y a bien un truc dont on peut être sûr qu’il va arriver, et qu’il suffit d’attendre, c’est bien le vendredi. D’ailleurs tiens, tu vois : c’est vendredi !

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s