relecture

Alors il nous a fallu apprendre la patience. Apprendre. Elle m’a montré. Elle qui était une rapide, une nerveuse, elle va ralentir, chaque geste va devenir une histoire. Elle sourit là où j’ai envie de pleurer. Je souris.

Que disait ma mère ? Elle disait sa vie. Elle disait le tordu de la vie et elle disait tout ce qu’elle n’avait pas dit. Elle dit et elle manipule les choses, leur donne une vie qu’elles n’ont jamais eues. Les vêtements, les meubles, les plantes, les ressorts d’un lit, les robinetteries.

 Mais, oui, on lui jette bien de l’eau froide sur la tête chaque matin.

Dans la dernière maison que le troisième petit cochon avait trouvé, il était agréable d’apporter les fleurs de la forêt.

Parfois je retarde je fuis le moment de revenir en arrière car je n’ai pas encore compris. Je n’ai pas encore ressenti la balance qui se penche et d’un côté et de l’autre. Et de l’autre c’est ma vie.

C’est d’une encre rose. Les morceaux de récit que j’avais rassemblés l’été dernier, puis en septembre, sont imprimés en rose parce que l’imprimante ne tolérait que cette couleur là. Sur le dossier dans l’ordinateur tout est rose aussi. Je relis, en diagonale, beaucoup de choses ne me plaisent plus. Voilà une drôle de chose que celle de se relire. Je crois que je ne suis pas douée pour cela. Je suis alors très déçue, plus du tout sous le charme. Est-ce le geste qui compte, finalement, et au bout, le résultat se fane pour moi, ne me fait plus vibrer comme pendant l’acte de foi de l’écrire ? J’ai entendu un auteur de B.D dire la même chose, cette semaine, à la radio.

Une amie à laquelle je parle de mon projet de livre, (démarré autour de la démence sénile de ma mère mais qui ne sera pas l’essentiel des contenus, finalement ) m’a dit : Lis  » La grand-mère de Jade », de F. Deghelt. OK, on va essayer.

.

Publicités

5 réflexions sur “relecture

  1. Superbe ! la grand mère de Jade…

    Mais superbe aussi ce que tu écris, et si tu n’es pas sous le charme….

    Je peux t’affirmer que je me laisse « attraper » chaque fois que je te lis.

    Pour toi,Un dimanche qui ne s’effilochera pas dans la grisaille.

    Nicole

  2. Laure, j’ai toujours autant de difficultés à venir sur le blog depuis qu’il n’est plus public…. parce que j’oublie mon mot de passe, etc… ça, c’est pour l’info logistique.

    Laure, ce que tu écris là est très beau et j’aimerais beaucoup pouvoir lire les écrits complets. Je t’encourage à te coller INTENSEMENT à son écriture. Cet extrait est très prometteur. FONCE!!!! ça c’est pour l’info artistique.

    Bises de ma colline ensoleillée, ça, c’est pour l’info touristique ET amicale.

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s