Selah Sue dans mes oreilles

La musique sait faire ça, j’avais dit.

Elle fait entrer un bord de plage dans mon bureau, puis un léger souffle dans les drapeaux. Puis un ciel, langoureux, paresseux dans ma main se lève, lumineux.

La musique appelle l’amour, croise le rêve, défait les rideaux. Il n’y a plus moi ici, il n’y a plus de bureau.

Les étendues s’étendent et la voix roule sur la même route où moi, tu vois, je roule sur la même route avec moi. Là bas.

 

Publicités

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s