Fâcherie

N’envoies jamais un bout de pomme au visage d’une merlette.

Qu’est ce qui m’a pris hier, je la voyais presque manger dans ma main ou quoi ?

Bêtise, elle est à trois mètres et je lance vers Gertrude mon trognon. On partage nos pommes. D’habitude je lance sur le toit de la cabane puis elle rapplique aussitôt. Yabon la cantine.

Hier soir j’ai eu ce geste non approprié de lancer vers elle, sauf qu’elle, elle ne sait pas que c’est de la pomme, elle ne saisit que l’attaque en pleine face, elle décolle, choquée, agressée. Elle part en m’injuriant de moultes cliquètements offusqués. Elle traverse la frontière, court chez le voisin, dans le lointain.

AAARRGHH. GERTRUDE REVIENS !!

Il lui faudra un bon quart d’heure pour réintégrer son territoire. Elle ne goûte pas la pomme que j’ai déposé sur le toit. Elle a ramené son mec, ils sont revenus à deux. Ce matin aussi. Il fait le guet, l’oeil méchant  » Le premier qui touche à ma meuf…. »

Hier donc elle réapparait et se poste sur une branche haute dans les fleurs de cerisiers, au dessus de la cabane, son fief. Je viens faire offrande de ma stupidité et lui parler.

Je dois louvoyer des yeux dans les fleurs pour capter son attention. Elle regarde ailleurs, le bec pointu vers le haut, vers l’horizon qu’elle scrute de gauche à droite, de droite à gauche. Elle boude, me dédaigne, pas de yeux-à-yeux. Silence.

Enfin elle penche son cou, le plisse et m’accorde un oeil méprisant pendant que je cliquète, baragouine, chuchote, me confonds en remords et pardons. Elle reste dans ses fleurs. Je voudrais bien moi aussi être assise dans les branches de fleurs de cerisiers à quatre mètres de haut. Comme cernée d’un rideau de volants frou frou et observer la vie de ce côté là.

Moi je suis en bas, pieds sur terre, debout, serrant mes menottes en lui parlant de réconciliation. Elle écoute mais n’en fait rien. C’est trop tôt. Ces humains, je le répéte, sont bons à rien.

.

Publicités

6 réflexions sur “Fâcherie

  1. Les Gertrudes ont toutes un fichu caractère, bah quand la lune sera toute ronde l’amabilité lui reviendra !

    Signé Fernando la grenouille verte

  2. Comme dirait ma tante : « Permettez-moi de vous dire que je ne vous fais pas tous mes compliments ! » Ce qui peut se traduire par : « Tu déconnes grave ! » L’épisode de la veille m’a bien plu mais j’ai essuyé quelques problèmes techniques qui m’ont empêché de laisser un comment taire. Bises printanières.

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s