Livre bloqué, et un silence radio, un !

Bon, ce matin je me prends la tête à essayer de contacter quelqu’un qui bloque un des livres en circulation et je constate une fois de plus que ce système ne fonctionne qu’entre personnes qui sont en contact régulier via le net, qui se connaissent par ce biais et sont interactifs. C’est fou comme il y a besoin d’affectif pour qu’un système fonctionne à peu près, du moins ne soit pas total coincé.

J’ai repensé à cela avec l’exemple des cartes de voeux de JMD. Il avait confectionné des grands papiers de soie censés être complétés, grifouillés,  et circuler. J’en ai reçu trois de chaque.

– L’une a refait escale chez trois nanas blogueuses qui s’aiment bien et plus ( Tif, Stef, Gine) et retour chez l’expéditeur.

– Les deux autres je les ai envoyé en Californie et au Vietnam. Celle des USA est ensuite revenue en France mais chez quelqu’un sans aucun contact et aucun affectif avec nous / réseau Laure/ou réseau JMD. Moralité : out. Celle du Vietnam, idem ? Aucune nouvelle, pourtant  JMD m’avait donné l’adresse de ce blogueur alors je pensais que…

Je crois que les seules cartes qui sont revenues vers JMD sont celles qui n’ont pas fait plus de quatre escales et chez des gens qui se connaissent, qui partagent une affection et plus. Pour les livres il y a la contrainte de mettre quatre timbres sur une enveloppe, certes, il faut avoir une enveloppe du format, certes, mais pas besoin de passer par un guichet. Bon, oui, ça m’énerve. Depuis hier j’ai l’énervement facile. Ca fait du bien.

Nos contacts via le net sont des petites bombes de sentiments. Ca je l’ai constaté Ô combien et parfois à mes dépends. C’est ainsi. C’est le lien, c’est le seul truc qui fasse marcher la machine. La fait exploser ou grandir, nous fait créer ou détruire le réseau.

Donc, les deux lectrices qui attendez le livre de Kriss : patience. On peut toujours rêver le revoir un jour. C’est un bouquin qu’on lit en trois heures, et je ne lis pas vite. C’est un tout petit truc. Mais voilà deux mois qu’il ne sort plus du Finistère.

Moi ça me gonfle de devoir faire la Mama qui doit surveiller les mouvements pour que mouvement il y ait. Je me sens responsable de la santé du livre, dès qu’il arrive chez moi, où dès que je l’envoie, qu’il soit « à moi » ou pas, je me sens concernée de près. C’est une maladie chez moi, ça. Alors euh, ben, j’en veux plus des bouquins à faire circuler, OK ( ou juste entre toi et moi, point barre) ? C’est comme tout, quand ça marche c’est sympa, quand ça marche pas c’est gonflosse … et mémé ça la fatigue.

.

Publicités

13 réflexions sur “Livre bloqué, et un silence radio, un !

    1. j’ai eu une réponse, le livre devrait être envoyé à la prochaine lectrice…Le chat du ciel j’ai lu . Il appartient à Annie Laurie, ( Ledésor) lynxxe, je décline désormais toute responsabilité. A elle de voir et j’ai mis son adresse sur le livre.

      1. C’est à Tifenn que j’ai envoyé « le chat qui venait du ciel » d’Annie Laurie, et à Annie Laurie dont je n’ai pas de nouvelles que j’ai envoyé « quand la neige fond, où va le blanc »
        Jj’ai du mla à t’imaginer en mémé, avec le blouse bleu à fleurs des vieilles paysannes, les cheveux tirebouchonnés en un chignon piqué de brins de paille….
        😉

      2. Hi hi tanakia…Tifenn et Paola ne font qu’une. 🙂
        Je n’ai pas l’adresse mail de annie laurie… Mais ça partirait en Roumanie donc 🙂

      3. la blouse c’est vrai je ne suis pas prête, je serais repartie en ville avant
        le chignon piqué de paille je veux bien, à la ville comme à la campagne, d’ailleurs, tu imagines à Paris le bel effet en entrant dans un librairie ou un magasin bio ( avec un petit oiseau perché sur le brin)
        Paola, tu sais que pour avoir une adresse mail on peut aussi aller sur le blog ad hoc et demander ( Ledésor). ben quoi ?

  1. Je crois ne pas avoir bien compris le système aller-retour… j’avais envoyé « le Chat qui venait du ciel » à Laure, juste pour le plaisir de la lecture et le plaisir du chat voyageur Et pas du tout dans l’idée de le revoir un jour chez moi. Qu’il soit donc libre d’aller et venir à la guise des personnes qui le lisent.

    @ Tanakia, j’ai bien reçu ton livre, un vrai régal, et je t’avais tout de suite envoyé un mail tout ravi, d’autant que je ne m’y attendais pas du tout (adresse mail figurant au dos du livre). Puis je pensais le faire circuler. Qui aimerait « Quand la neige fond où va le blanc ? » dans sa boite ?? Puis te renvoyer un petit truc, mais juste pour le plaisir.

    @ Paola, le Chat en Roumanie ? Chouette, il va adorer !

    1. oui c’est ce que j’avais compris de toi : tu t’en fous que le livre revienne un jour chez toi, au contraire. C’est super.
      Hélas moi je compte un jour revoir le livre qui circule, c’est moins bien. Hi hi.
      Je crois que le mieux c’est ton optique : on ne se préoccupe pas du tout de ce que deviennent les livres. Donc, ne rien m’envoyer siouplé parce que moi chai pas faire ça.

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s