c’est bizarre

.

C’est pourtant une belle baraque. J’aimerais connaitre toute son histoire. On me dit que des personnages locaux avaient fait fortune en Bolivie et au retour on construit cette immense maison dans son parc magnifique. Des grands arbres racés, dont un gingko superbe, des pins particuliers, des bassins, des sources…ce parc ne connait plus de vrai jardinier depuis longtemps et est désormais taillé en pièces par le personnel municipal.

La maison a cent ans. Ses fresques sont recouvertes en partie. On se demande bien qui a pu avoir la débile idée d’enduire ses murs extérieurs un jour.

Oui l’extérieur est féerique.

Mais comme c’est curieux, je ne supporte pas d’être seule à l’intérieur. Faut dire que cela ne ressemble plus à grand chose. Autrefois centre social, propriété de la Mairie, ce local a été massacré et divisé en deux parties distinctes, tout y pue, tout y est moche, il y a du lino à carreaux au rez de chaussée, c’est glauque.

Pour aider une association d’artistes locaux je devais tendre du tissu et balayer un escalier et je n’ai pas pu le faire tout à fait. Je suis prise d’angoisse, quelque chose m’étreint et s’empare de toute joie de vivre dès que je suis dans la maison. C’est bizarre. Même si tout est moche, malgré des boiseries à l’étage et du parquet récemment dévoilé, je pense que c’est autre chose. Je sens des malformations, comme un visage meurtri, rendu défiguré et sans âme. Les couloirs sont petits, l’escalier survivant étroit, on se sent emprisonné, enserré. C’est immédiat, je m’y sens mal. j’ai dû l’expliquer aux copines qui m’ont vu revenir bredouille ce matin, mon balai en main.

Je vais balayer la terrasse !! Ai je dit. Une immense terrasse extérieure, en pierres, dans laquelle on mettrait trois appart parisiens.

Mystère donc. La maison semble avoir gardé son souffle, son image, son idée d’un bonheur tout au dehors, sur ses quatre faces par lesquelles on surplombe les collines des quatre points cardinaux.

Au dedans, c’est le malheur qui vous prend. Les hommes l’ont utilisée, détruite, déformée, enlaidie. L’ont couverte de matériaux malsains, ne l’ont pas coloriée (elle est sombre et terne ou blanche-hospitalisée), n’ont fait qu’y travailler et non la faire vivre.

Pauvre maison immense dont personne ne veut plus, dont personne ne connait l’avenir.

Curieusement une pièce échappe à la malédiction des lieux, c’est le sous sol, de plein pied sur le dehors, sous la terrasse (le terrain est en pente légère). Il parait que c’était  » l’Orangerie ». ?.  Aujourd’hui c’est un entrepôt plein de bric et brac que nous avons squatté. L’air y entre d’un bout à l’autre par deux vieilles portes en bois. C’est le coin des fouillis qui bougent, le repaire du matos des manif artistiques, c’est très grand. La pièce longue, principale, puis trois autres, en enfilade et sans lumières, on s’enfonce de plus en plus. Et plus on s’enfonce plus c’est le souk. On y est bien, comme quand on faisait les cons, minots, dans les caves.

Publicités

2 réflexions sur “c’est bizarre

  1. Cette maison était certainement splendide et choyée par des personnes de goût .. mais les .les belles choses et belles âmes ……..
    Bonne semaine
    Sacha

    1. ce commentaire était caché ( wp surveille toute nouvelle adresse)
      ah oui tout a une fin tu veux dire ? personne ne sait ce qu’elle deviendra..rachetée ? puis détruite pour faire des logements ? ici en village ça ne marche pas…les vieux batiments partent en live…Le parc est merveilleux, il faudrait une école d’agriculture ou paysagiste
      une amie copinaute m’a dit  » elle est hantée cette maison »
      ah….oh

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s