Bon ben ça quarelle ou pas ?

Pour ceux qui prennent en route..désolée mais après Le journal des oiseaux, on est passé au Expérimentations picturales de l’été ! Ca m’a repris comme ça. Pas de soucis, ça va passer…patience.

……

Ce matin décidée, suis partie acheter de l’aquarelle. J’avais idée pour la troupe d’éléphants, le fond. La petite papeterie ne veut plus faire de l’individuel, elle solde les tubes de tout. Oui mais l’aquarelle c’est une boite de palette ou rien. Vingt euros. Pan. Je me demande si j’ai pas fait une idiotie, tant pis.

Ensuite, valeur sûre, je renouvelle les pastels, des gras, à l’huile, une boite, paf. Puis je négocie deux vieux tubes de gouache. Il en reste une douzaine bleu coeruléum, certains sont secs dedans, le bouchon saute et je vois le dégât. Je montre au type qui me dit, ben oui c’est pour ça j’arrête à l’unité. Je les prends en affection, je suis remuée. Ce sont ceux de mon enfance, j’ai l’impression de retrouver un doudou qui pourrit seul dans un trou. Je voudrais les prendre tous, mais le gars me trouve déjà un peu bizarre…Je n’en prends que deux.

Ensuite l’encre. Oh là là elles sont mignonnes ces petites bouteilles là, il n’en reste plus beaucoup. J’en prends deux.

Et je prends trois tubes d’acrylique, je n’ai pas le choix des couleurs, je prends les trois qui restent. Je ne prends pas la boite entière…On verra ensuite. En fait j’aurais dû.

.

De retour de la piscine. J’étais seule dans le bassin de 25 mètres voyez vous, alors là je deviens translucide. Je n’en sors que quand je ne sens plus ma peau et que mes pieds picotent de frais et que je sais l’insolation installée. Nuages gonflés de blanc, ciel bleu franc, l’air dégagé derrière les oreilles d’après la pluie. La franchise à tous les rayons. Le plaisir pur et l’eau. Avec des petits losanges brillants au fond, qui nagent en même temps que moi, des miroirs du désir, du rêve qui m’inonde. Respire, souffle, dans l’eau, hors de l’eau. Respires et souffles. Les bras très loin s’étirent et ramassent tous les miroirs du fond, dans le lointain. Trésor. Secret. Puissance et légèreté. Sur le dos, glisser, rouler, glisser, dérouler. Seule dans la piscine.

Au retour, pas question de s’attaquer à du lourd (les éléphants d’hier). Il faut s’amuser juste. Tester sur un demi Canson.

J’aime bien cette photo. Voyons…Un avec de l’aquarelle en fond. L’autre avec l’arbre peinture en acrylique.

.

C’est pas de la tarte l’aquarelle, va falloir que je me renseigne sur la technique. J’ai finalement mêlé du pastel gras. Puis de l’encre pour les feuilles mais en séchant c’est tout pâle. A voir demain…

L’acrylique c’est beaucoup plus simple tout de suite. Je n’avais que des couleurs pour l’arbre ( trois tubes c’est tout), j’ai donc utilisé la gouache pour le reste. La gouache qui est vraiment un fille pas ch….qui socialise, je trouve.

.

.

Moralité ?

Pas de moralité. Vivement le début des cours en octobre parce que j’aimerais bien avoir des conseils ! N’hésitez pas….

.

Publicités

14 réflexions sur “Bon ben ça quarelle ou pas ?

  1. Paires et séries, dans les traces de Matisse qui laissait la peinture le travailler et l’emporter en des lieux inconnus. la technique tu vas l’apprendre toute seule, la tienne, à force de gestes qui se libèrent, s’ouvrent. Travailles-tu à plat pour te laisser immerger dans ta création ou sur un chevalet pour garder de la distance critique ou carrément par terre pour faire péter tous les tabous ? 😉
    Moi j’aime les différences de vie de tes créations, elles dégagent des énergies différentes, des gestes différents….

    1. la technique…tu crois , enfin je voudrais savoir comment ça évolue couches après couche l’aquarelle. Et diluer ou pas et comment mêler les couleurs autrement que sur les palettes direct. Bref que cette matière est aqueuse !

      A plat sur le bureau mais ce n’est pas top
      je dois me lever le plus souvent et c’est dur pour le dos mémé se penche sur les pinceaux
      donc je ne sais vraiment pas ce qui serait le mieux
      je crois que je rêve de punaiser au mur à ma hauteur
      merci d’en parler…je vois que ça compte
      au sol, ici c’est un parquet retapé avec un lit proche…pas trop commode je pense.
      en bas carrelage, oui

      mais au sol, côté dos, je ne suis pas sûre de ne pas y laisser des os..

      1. ben chai pas. Les godets ? ces petits machins statiques je ne vois pas comment mêler l’un à l’autre sans faire du degât sur la couleur initiale. j’ai mouillé la feuille, oui, comme ça par ouïe dire

  2. Techniquement, je serais bien en peine de donner des conseils : je n’y connais rien. Mais plusieurs indices me paraissent témoigner que tu vas dans le bon sens, au premier rang desquels cette attitude interrogative vis à vis des sujets, des techniques, des couleurs et bref, ta recherche.
    Petit bémol sur le commentaire, que je paraphrase : En cherchant, tu vas finir par trouver. C’est vrai, mais les conseils de quelqu’un qui est déjà passé par là peuvent permettre de gagner un temps fou – ce qui n’est pas une fin en soi – mais surtout de ne pas s’épuiser.

    1. Ouais faut des deux, qques trucs pour pas se planter sans interêt, genre laver les pinceaux à l’huile avec de l’eau, ouarf doit y’avoir que moi pour être aussi bête !
      par ailleurs le geste perso et l’expérimentation sans rien écouter ni savoir font tout l’essentiel, je viens de le constater ce jour

  3. L\’aquarelle est un art très délicat.

    Faut-il rappeler que la première peinture abstraite est une aquarelle de
    Kandinsky (1910 ?) ? Auparavant, on trouvait, par exemple chez Fra Angelico, des
    panneaux non représentatifs mais figuratifs – figurant, de manière \”abstraite\”
    ce qu\’on ne peut représenter (Dieu).

    J\’aime cette technique également quand on en fait de simples fleurs (j\’en
    ai sur mes murs).
    Il faut vingt fois sur le métier etc. En ce moment, j\’essaie de faire des
    paysages à l\’encre de chine (plume et lavis), j\’ai tout le matériel, le
    meilleur, on cherche l\’artiste : – )

    Je ne vois pas où on inscrit son site ni comment il peut être capturé
    automatiquement, alors

    http://loudelibellus.eklablog.fr

    VOILA LE COMM DE LOU QUI SE DEBROUILLERA TOUT SEUL LA PROCHAINE FOIS….ah ha

  4. Merci maîtresse, je m’applique.

    il-faut-d’abord-remplir-la-triosiéme-ligne-aprè-la-deuzième-aprè-la-premiere-sinon-apeller-maitresse-elle et ses verres ont les pieds fragiles

    La seconde de vérité : je clique sur « Laisser un commentaire ». Adieu.

  5. Je n’ai qu’un mot à dire: CONTINUE!!!!!!
    En fait, c’est même pas vrai, dire qu’un seul mot, c’est pas trop mon genre… Lâche pas le morceau, l’envie de peindre cela ne se réprime pas!

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s