Peau piscine

C’est ainsi, il me faut choisir. Aller à la piscine ou dessiner. Tu me diras en voilà des choix cornéliens, vous m’en remettrez trois zou quatre. De même, Monseigneur.

Pourquoi ? Tout simplement dans la piscine je nage jusqu’à ce que ma peau se décolle et avec elle une partie de mes neurones. Celle qui revient ensuite chez moi, est une moitié de moi, molle et chavirée, béatement incapable de tout.

Ainsi donc mes deux éléphants croqués hier, dorment. Allongés, noirs et blancs, sans aucun gris. Je me demande si je ne vais pas les faire bleus, d’un bleu, genre.

Je rajoute, bien sûr, que mon atelier étant plein sud, tous les volets sont fermés dans l’après-midi quand l’été est l’été. Impossible donc d’y faire quoi que ce soit sauf à la lampe de poche et au ventilateur. Mais la lampe de poche effraie mes éléphants, j’ai essayé. Quant au ventilo il décolle leurs oreilles qui sont fragiles. Alors, non. Rien.

Et le matin ? Oui. C’est ça. Le matin…

Publicités

2 réflexions sur “Peau piscine

  1. Quand l’été est l’été… Une phrase qui me laisse rêveur… C’est beau, c’est poétique, mais c’est surtout QUAND l’été ?????

    Sinon… je réfléchis… un éléphant dans une piscine… ça donne quoi…

    1. un éléphant dans une piscine je ne sais pas. Mes éléphants dans une piscine se délavent, se gonflent et finissent kaput sur mon canapé : alors non, spa possible, non

      Pour l’été ben c’est un type qui n’en fait qu’à sa tête et qui a perdu ses pieds cette année

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s