Adieu Tatane !

C’est le blues d’aout. Quand on n’aime pas l’été, aout c’est la cerise sur le cake, tout dégouline. Et puis hier on a trouvé le corps de Tatane au pied de la cabane. Je savais depuis mardi qu’on était au bord du drame et que l’impitoyable arriverait. Sa façon de ne plus bouger durant des heures, elle était prostrée, ne semblait plus pouvoir bouger ses ailes. Un oiseau sur pattes devenu immobile, un oiseau qui ne peut voler, n’a aucune perspective d’avenir.

Notre chat ou un autre ou autre chose, elle était une boule de bowling, il suffisait d’un bon coup, elle ne bougerait pas, pas plus qu’elle ne bougeait quand je m’approchais ou que le chat était à 50 cms d’elle. Suicidaire. Pas apte à survivre et quand on voit les oiseaux on sait à quel point chaque moment de leur vie est un combat, une quête : de nourriture, de territoire, d’aménagement entre le froid, le chaud, le sec ( l’humide ils aiment). Peu de répit, toujours en alerte, et l’air est leur élément. Pas la terre, Tatane, pas la terre.

On était tristes tout de même. Trois semaines à la voir survivre, se débattre avec son handicap et toutes les difficultés et les peurs immenses. Bibi me l’a dit à midi. Il regardait bizarre puis a plongé sauvagement dans la baignoire sur le toit de la cabane, s’est ébroué, en a mis partout bruyamment, mais sans prendre le temps, en colère, inquiet. Tatane reine du camouflage, je ne la voyais pas, je cherchais son corps dans le jardin car je me doutais bien…Puis c’est le chat qui a couru vivement vers la cabane, d’une manière inhabituelle, dérangeant un petit oiseau. On s’est demandé…je suis allée voir de plus près et je l’ai vue, cachée, sur le bord, dans l’ombre, délicatement couchée et jolie.

On était tristes, oui.

.

Publicités

4 réflexions sur “Adieu Tatane !

  1. oui, c’est triste
    mais tu l’as fait vivre ici cette bézotte de Tatane qui n »était pas équipée pour survivre dans le vrai monde, là où c’est un combat de chaque instant

  2. oui j’ai repensé aux petits moments de saluts et aux sautillements lutins dans le fouillis du jardin, à son arrivée je ne sais comment sur le toit de la cabane, fief des oiseaux, fière. Mais quelque chose a dû se passer mardi, le toit de la cabane, c’était fini.

  3. Toi aussi triste pour ma Tatane ,
    Toi aussi bleus d’aout ?

    Toi aussi. Merci
    je signale que je n’ai pas revu Gertrude depuis que Tatane est sortie du nid, un mois donc, mais hier j’ai eu un doute. Qui est cette merlette qui s’approche de la terrasse comme chez elle ?

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s