Qui fait épaisseur tout en étant léger ?

J’ai cru que cela ne tiendrait pas. Le premier quart d’heure.

Et au bout de trente minutes elle m ‘a prouvé le contraire.

Elle est venu embellir. J’avais besoin d’oubli et de redécouvrir.

Maintenant de nombreuses possibilités s’offrent à moi.

La prendre en photo, marcher dans ses pas, toucher son pelage, et rester, rester immobile à l’observer à travers les vitres.

Elle offre une myriade de plaisirs quand on a tout le temps pour elle, la neige.

Il neige ce matin.

Voluptueuse elle s’accumule sur la rambarde du balcon. Le toit de la cabane est mousseux, à la fois solide et liquide.

Elle craque sous mes semelles quand je vais poser du beurre sur l’écorce accrochée.

Abrité sous la terrasse en bois, le même merle vient picorer dans la bassine d’épluchures de pommes.

Elle tombe de biais, d’un sens ou d’un autre elle tombe, sûre. Très blanche. Une amie de toujours. Elle est venue chasser mes contours qui se salissaient et cherchaient des yeux.

On peut la prendre, elle est à chacun, autant que le soleil, mais avec cette touche personnelle, plus intime que le chaud. Plus secrète, la neige, elle réveille très profondément nos petits sentiments cachés dans des boîtes. Elle n’est pas froide, c’est ce que je veux dire. C’est tout le contraire.

.

Publicités

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s