Une journée bien meilleure

Dans le creux la petite rivière crie sa liberté. Elle a la bougeotte de l’hiver qui donne des ailes à ses vaguelettes. La neige est eau et l’eau est eau encore plus eau dans le froid qui se réchauffe. A un moment donné, le froid devient chaud et s’enfuit par la mer. Descendant de ruisseau en rivière, de tous les cours d’eaux, comme des corps qui sautent d’une flaque à l’autre pour aller plus vite et s’en mettent partout.

Les montagnes dans le ruisseau roulent dans mes oreilles comme des petits bonbons aux fruits sous la langue. En bulles. Je regarde d’en haut le jeune cours d’eau qui se trémousse entre les pans abrupts de la terre acajou. La terre glisse vers la mer. De ruisseau en ruisseau. Et toi ?, me demande l’oiseau noir et blanc minuscule qui vient de se cacher derrière un tronc d’arbre. L’arbre aura des feuilles, l’eau court vers l’immensité. Et toi ?

J’ouvre les stores à chaque fois que le soleil entre dans mon bureau. J’ouvre ton paquet, il y a de la musique et toi. Et Lui. Sa guitare qui est dans ta vie. Un beau disque couvert de beautés, tes photos, des peintures, des mots. On vit sa vie, comme un simple souffle, tu vois, le tendre lien qui nous unit me fait du bien aujourd’hui.

P1360437

.

.

Publicités

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s