Bleu à prendre

Ce matin c’est soleil avec un ciel entre bleu et blanc.

Pour le convaincre de rester un peu dans le bleu avec moi je vais sortir car que vois-je ? La merveille sur la tête des monts et montagnes, un duvet blanc comme de la plume de poussin jaune. Jeudi, je crois, le blanc était passé sur les hauteurs, la petite pluie mouillée me l’avait signalé. A force de vivre ici, je sais quand la pluie d’en bas  est de la neige à 800 mètres. Les 800 mètres je les vois de chez moi, forêts, rochers, tournants, pics dressés en falaise qui cachent derrière eux les mille mètres que je ne vois pas du jardin. Mais je sais quand il neige là-bas. Je me suis fait piégée comme un bleu au tout début. Le genre touriste en tong sous averse de neige qui en 30 mns te fait disparaître la route. J’ai appris. Je sais les nuages, je sais la pluie particulière, cette neige fondue, ce résidu, les miettes pour la vallée, le meilleur pour les montagnes.

Sortir. Profiter du non-gris.

.

Publicités

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s