De haut en bas

Ce jour là ils ont remonté la France dans la Diane bleue. Du sud- sud, près de Toulon,  jusqu’en Normandie haute, où ils séjournaient très provisoirement faute de mieux. Faut bien manger, il avait fallu rebosser, loin de son Béarn natal. Je ne sais plus combien de temps ils ont mis. Il y avait lui, il y avait moi. Parfois les choses vont très vite. Trois ou quatre mois plus tard ils prennent l’avion pour renverser totalement leur union et tout ce qui s’en suit. Surtout tout et ce qui a suivi.

Publicités

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s