retravailler ?

J’hésite à vous en parler mais j’ai encore failli refuser un boulot.

Vous le savez je suis fainéante et j’ai une cinquantaine bien passée, je suis sénior chez pôle emploi et je touche 500 euros d’allocations par mois pendant encore un an et demi. Cette situation me comble. Bosser est devenu pour moi une cerise sur le gâteau depuis que je vis à la colle avec un futur retraité imminent, peu fortuné, certes, mais très tolérant.

Pourtant, je dois l’avouer, j’adore le travail que je fais, ou faisais plutôt, celui sous lequel je me nomme, après tant d’autres. Je remplace dorénavant. Cela me va, les postes fixes je les ai tous laissés. Il faut croire que remplacer, être vacante et disponible au cas où,  me convient. Je viens, je fais de mon mieux puis je laisse la place avec joie. Je rends service, quoi.

Cela me pend au nez, on va encore vouloir que je remplace, et, à ma grande déception, pour un terme conséquent, un genre d’année et demie, quasi deux. J’ai eu un mouvement de recul, mon corps rechigne à travailler, à reprendre la voiture, à me taper trois heures de creux pendant lequel faire 50 kms aller-retour pour rentrer chez moi n’est pas nécessairement raisonnable. La dernière fois j’en ai pété ma tempérance, j’étais une boule de nerfs. J’ai commencé, donc, par me dire euh non. Un peu, mais pas trop. Mais j’ai bien peur qu’on me demande de venir même à ma guise, même autant que je pourrai, au moins jusqu’à juin 2014.

Refuser ? Rechigner ? La vieille pré retraitée qui sommeille en moi ( mais qui l’a réveillée ??) me dit « Déconnes pas, vas-y, une petite rallonge, ça te colle des assedic jusqu’à tes 57 ans ». La retraite, même à deux, sera sur un autre rythme, avec la moitié des revenus. Je commence même à calculer combien je dois économiser pour me payer ma mutuelle jusqu’à ma mort. On a des pensées insensées quand on devient con.

Qui a dit qu’on vieillissait ? Qui a dit qu’il fallait prévoir ? Conneries.

Mais alors, oh saloperie, voilà que ce matin je me dis que oui, le faire en entier ce remplacement, pas de dérogation de peine, tenir le coup, baisser l’échine, s’accrocher 18 mois, puisque ce seront les derniers. Après, c’est sûr, plus de travail à l’horizon capitaine. Economies, riz blanc, poisson deux fois par semaine, vélo sur les quais en rêvant aux voyages qu’on n’aura pas faits, non qu’est-ce que je dis, misère, misère, qui a dit qu’il fallait penser à demain ? Conneries.

Retravailler. Tout de même me voilà réjouie de l’hypothèse, c’est vrai que je l’aime ce boulot, jamais je n’aurais pensé dire cela. Le travail pour moi c’est esclavage, rumination, exploitation du temps libre compressé en frustrations. Mais avec ses treize heures par semaine et ses 600 euros par mois, il a fini par m’avoir celui-là,  le salaud.

Ce jour il fait gris et j’aime cela. J’aime les nuages, j’aime l’automne.

Depuis deux jours je suis entrée dans un livre d’Haruki Murakami. A part son « Kafka sur le rivage », je n’arrivais à lire aucun de ses livres sauf le dernier. Je déguste à la petite cuillère « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond ». C’est tout simple, je m’assois et je lis et ne souhaite rien d’autre.

.

Publicités

13 réflexions sur “retravailler ?

  1. Je me verrai bien courir 20 bornes le midi, puis me poser chez moi à lire ce Murakami et ne rien faire d’autre… Juste tourner les pages et prendre une bière, voilà de quoi remplir une belle après-midi même sous les nuages…

    1. Tout à fait
      c’est le plan, sauf que je n’ai pas couru et que je bois du thé,
      Le livre est un vrai guide pour progresser dans la marche de fond. Un genre de carnet de bord , très simplement écrit.

  2. aaahhhh! comme je me sens en résonance avec tes préoccupations….
    j’ai, 57 ans , et fichtre! après avoir cherché à savoir un pu à quelle sauce je vais pouvoir manger, l’heure de la retraite venue , je suis tombée sur le c.
    en fait , à part mon début de carrière , très jeune , en 1975 et jusqu’en 1982 à plein temps comme instit, je n’ai travaillé ensuite que sur des quasi mi-temps etc..donc , même si je turbine jusqu’à 70 ans passé , je ne cumulerai pas les sacro saints trimestres travaillés requis….alors maintenant, je m’en bas l’aile , ils me verseront mon du ( pas bézef) à 62 ans …alors depuis cette méga claque aux espoirs de partir dans pas longtemps vaquer uniquement à mes délices perso , et bien je suis très détendue , mais alors vraiment TRÈS !!
    je me suis offert le luxe de refuser cette année 4 h ( 4 classes 1h tous les 15 jours durant 15 séances année) dans une école où les instits concernées – sauf une- sont des vrais boulets , genre elles corrigent les cahiers au fond pendant la séance musique avec moi- non mais je rêve!! .
    j’ai maintenu mon activité salariée à vraiment un mi-temps , ce qui fait que Croukabrac mon auto entreprise peut bénéficier de créneaux pour effectuer mes trucs ponctuels amusants et diversifiés ( stages adultes bossant en secteur petite enfance : cette année 2013-14 , 3 modules de 2 jours programmés : Voix et pratique instrumentale/ Musique mise en scène -marionnettes / Arts plastiques + 1 nouvel atelier arts plastiques avec des petits groupes de 10 que je vais démarrer l’autre semaine dans une école qui applique les nouveaux horaires scolaires ) et puis aussi les escapades théâtre de rue avec ma copine chérie de Sète ( on remet ça le 18 à Gruissan pour un groupe d’étudiants de l’INRA )
    Je prends tout ça très cool , cette rentrée se fait en douceur , je prends le temps de préparer les projets que m’ont envoyés à compléter les instits avec qui je suis enchantée de continuer à bosser.
    Alors la vie est belle , ma main gauche a bénéficié d’une petite infiltration ( carpien…) hier, on va voir si les barrés guitare s’en trouvent améliorés…
    et puis le jardin a ramasser , confiturer etc… il fait si beau encore….tu peux venir !! bises!
    ps lecture: ma belle sœur avec qui on échange pas mal de livres m’a laissé plusieurs recueils de nouvelles d’un auteur japonais Aki Shimazaki « Hamaguri / le poids des secrets /2 : il parait qu’on peut lire sans problème dans le désordre .
    j’ai le sentiment que ça te plairait….
    extrait:
    « Ma mère s’arrête devant une maison clôturée .Autour, des hortensias en fleurs. Le bleu, le rose, le blanc…Ils sont encore mouillés de la pluie du matin. La rosée tombe.Je trouve un escargot sur la clôture.Il rampe, les cornes dressées . je les touche du bout des doigts . Les yeux se retirent immédiatement comme la tête d’une tortue.Par dessus la clôture ,je vois un vieil homme ramasser des cilloux qu’il met dans un seau. il porte un vêtement blanc et long comme une robe.. »
    c’est aux éditions / actes sud ./collection Babel

    bon j’arrête ce comm est 20 fois trop long!

    1. tiens,tes recueils de nouvelles résonnent avec le Bison ci dessus qui lit beaucoup d’auteurs japonais ! à suivre
      Je suis comme toi, je sais depuis longtemps que j’aurai à peine 500 euros de retraite autrement dit l’équivalent du minimum vieillesse. Aucune heure salariée ne peut changer cela.
      Donc là c’est pour mon ici et maintenant que je me dis que je peux en mettre un ti coup, si je peux. pour rallonger mes assedic. Et je m’arrête de bosser à 55 ans, de toutes façons.
      félicitations de larguer des heures avec des nazes pour en gagner avec du bonus bien perso, c’est ce qu’il faut faire nom de diou.
      Pour moi 18 mois ( j’ai toutes les vac.scol) avec mes tites dames analphabètes en majorité, ça peut valoir le coup. Mais je sais que ça va me fatiguer , cela me fait un peu peur, et je dois renoncer à l’atelier peinture du village ( nouvelle animatrice…).

  3. Coucou les amies, je suis contente que vous puissiez faire toi et Croukou ce que vous aimez faire chacune mais à mi-temps, à votre guise… ce matin un petit « Shalimar » près de moi, je crois rêver… je vous embrasse mabes

  4. oui écoute c’est incroyable, je rêvais à Shalimar hier et aujourd’hui ce tout petit avec les mêmes yeux apparaît dans mon jardin et câline, tu ne peux imaginer… cette maison est particulière hier soir c’était une toute petite grenouille… que j’ai fais sortir aujourd’hui…je vais essayer de le prendre en photo 😉

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s