Bien avant

 

Bien avant de ce que l’on savait. On touchait le fond et on le touchait. Bien avant que tout soit parfait on défaisait. Bien avant et dès le premier basculement je redoutais. Bien avant je pressentais. Ou bien ivre de moi même, je ne jurais que par nous. Je ne croyais pas tout ce que je voyais. Je voulais croire et c’était tout. Bien avant c’est comme maintenant. L’amour est lâche quand il s’éprend, paresseux à la tâche, celle de mettre ses yeux devant. Bien avant c’était en arrière et presque maintenant avec juste la petite barrière du temps.

Publicités

2 réflexions sur “Bien avant

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s