l’après guère

Très simplement

Viennent et se défont

Colle au plafond

Très exactement à cet angle là

Cet à plat

Tout pressement sans entêtement disparait

Très simplement sans marques apparentes

Le retrait un fondement

Glissé dans le petit battement d’un poignet à l’autre

Sans empressement malgré les rayures

Sur le parquet où refaire

Chaque strate comme c’est charmant au fond

Rien n’était tout à fait parfait

On mentait à la lune on défaisait dégrafait s’allongeait

Comme c’est discret ces tentations

N’y revenons plus les comptes sont ronds.

.

Publicités

2 réflexions sur “l’après guère

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s