Mon p’tit lapin

Je voudrais dire que j’ai un ami poilu matou qui est très malade et que son amie est mon amie et que je suis très triste.

Il est beau, blanc et gris, surtout gris-bleu avec du blanc. Il n’a pas un visage de chat comme les autres. Il a un nez d’homme, il a de grands yeux vert rivière, il parle avec vous, il vous accueille devant la porte, il écoute tout ce qu’on dit, il répond à son amie qui le chérit.

Je le dis, je le redis, je ne veux plus de chat dans ma vie. L’homme de la maison ne dit rien parce qu’il a promis qu’on ferait comme je veux. Il l’a promis dans la voiture quand Couli dormait pour la vie sur le siège arrière dans un beau carton très grand et doux dans sa couverture émeraude en pilou. Ce soir là que je n’oublierai jamais, c’était novembre car c’est souvent novembre, et j’aurais déchiré le ciel, cassé les nuages, je serais montée sur une échelle pour arrêter toutes les étoiles. Il faisait nuit et froid devant le portail de la maison au retour. Il a dormi dans son petit placard sur la terrasse cette nuit là. Et dans la voiture j’avais fait promettre au conducteur chéri que plus jamais nous n’aurions de chat, pas comme ça. Quand je serai morte, je lui dis, alors tu feras comme tu veux. Il aurait aimé un chien, il en rêve souvent, mais il se ressaisit. On en a reparlé tout à l’heure dans la voiture, je lui ai redit « Le chien aussi, quand je serai morte et je serai heureuse, cela me fera plaisir ». Là il s’arrête de parler parce qu’il y a des choses qu’on ne veut pas entendre.

C’est pour dire que cela m’arrive encore, deux ans après, de lui redire que je ne veux pas de chat  après notre Pépito actuel, le frère de Couli. Je ne veux pas revivre ce que j’ai vécu ce soir là de novembre 2011. L’avoir dans mes bras qui s’éteint comme on s’endort et inonder le cabinet de la véto qui pleure avec nous alors qu’elle ne nous connaissait pas une heure auparavant. On est venus en urgence, on a changé de département et fait vingt kilomètres après l’avoir suppliée au téléphone, parce que son collègue près de chez nous est une ordure incompétente. Elle a dit « Venez, je rouvre pour vous à 20h30 ». Elle était en jogging, je l’imaginais ( une jeune , jolie) devant sa télé quelques minutes avant. Il y a des gens qui aiment leur métier, et les gens autant que les bêtes.

Nous ne sommes pas voisins, je ne reverrai sans doute pas mon ami ce chat Petit lapin gris joli. Si par bonheur je le revois, je promets de l’embrasser sur la bouche et de lui acheter un paquet de crevettes à manger ensemble.

Tout en muscles rassemblés, tout en douceur, totalement amoureux de son amie qui vit avec lui, tel est mon bel ami. Mon amie vit chez lui, sa maison est celle des chats velus. C’est là que je l’ai connu, j’y ai dormi aussi, ce n’est pas rien de séjourner dans l’appartement d’un petit lapin bleu-gris. On devrait mettre les noms de nos chats sur nos boites aux lettres.

.

Publicités

5 réflexions sur “Mon p’tit lapin

  1. arrête! à te lire j’ai les yeux qui coulent , et je repense à ces endroits dans la nature près de la maison où nous avons couché nos amis poilus et tant aimés : Spock le majestueux , Charly roux rayé léger , Violette la petit tigrée recueillie pleines de tumeurs et le tout jeune Poky haut sur pattes rayé au ventre tacheté cogné par une voiture…. ce dernier là j’en frissonne encore , c’était le chéri chat de Pierre , j’ai creusé profond et large tellement il était grand ce minet. Maintenant Shalimar nous tient chaud au cœur., et on verra bien.
    C’est lui qui est venu, Ombrelune aussi, on n’a pas choisi , c’est eux qui ont voulu de nous ..alors..

  2. on ne mettra pas de table sur la balcon pour ne pas tenter nos chats d’y grimper et de sauter…Mais si j’ai le malheur de les perdre je reprendrai des chats, je préfère l’amour et la douleur que l’absence féline chez moi….

    1. J’ai souvent vécu sans chat, plus souvent qu’avec je crois, c’est peut être pourquoi
      …on verra avec le temps…mais pour bouger c’est aussi une dépendance, si tu vis seule, ce n’est alors pas simple de partir

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s