Mars + 3

Lundi. Il faudrait tenir le journal de mars.

Hier neige vue de près.

P1480432

Dans le restaurant qui nous avait plu il y a un an on s’est demandés pourquoi on venait dejeuner un dimanche de vacances dans un restaurant de montagne. Bêtement on avait oublié quel jour on était parce qu’on ne fait que suivre la neige, son calendrier.

Il y a un rituel, normalement début février, on monte voir de la belle neige et surtout si soleil. Mais cette année c’était jamais le bon moment. Pas de neige, pas de soleil, soleil, pas de neige. Sauf hier. Et c’était mars et dimanche et vacances scolaires. On a quand même échappé au pire et nous étions bien placés devant les vitres  et pleine vue sur la colline et la forêt  grises et blanches. Le menu était moins bon, parce que vacances. Il n’y avait pas le petit canard finement tranché et sa sauce délicate et ses petits légumes. Il y avait tartiflette ou tartiflette mais la salade était bonne. Soit. La glace aussi. On a pas eu envie de rouler plus vers les champs immaculés car il faisait gris. On était venus pour la neige ET le soleil. La météo s’était trompée.

On a eu raison de repartir en bas, chez nous, le ciel bleu était arrivé, bourré de tartiflette, et le soleil aussi, c’est la glace au caramel. Je lui avais refilé ma crème chantilly et la moitié de mes glaces. Je n’ai jamais aimé les crèmes fraîches. On a parlé de la Marquise de Sévigné, ces magasins qu’on trouvait autrefois. Enfants, nos parents nous emmenaient à Paris. On dégustait le chocolat de la Marquise. Moi c’était ses parapluies. Un genre de sucette toute en praliné fondant. Un délice que je n’ai jamais retrouvé ensuite. Les magasins ont fermé. On aurait pu se croiser dans Paris chacun avec sa famille et ses soeurs et frères dans un magasin de la Marquise. On ne se serait pas reconnus. Il fallait trente et quarante ans après.

Lundi, donc.

Au village tout à l’heure, c’est calme et tendre et il fait presque beau. Au tabac-presse je regarde les magazines et je prends Libé, pour Resnais. Puis je me rappelle que je n’ai rien à lire, pas de bon livre, cela me manque. J’avais entendu parler de  cette jeune auteure Cécile Coulon, j’ai trouvé « Le roi n’a pas sommeil » en poche,  je l’ai pris. Nous verrons.

.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

.

Publicités

2 réflexions sur “Mars + 3

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s