Je ne suis pas un rêve, mon portail s’en souvient

Il fait beau le soir avec une lumière pleine, rasante, ni jaune ni orange. Le soleil de fin de journée me fait du bien.

Je n’ai rien à dire. Je voudrais que ce soit fort. J’engrange et engraine sans mots. J’ai ressorti les pinceaux et j’ai fait monsieur Zizis

P1480878

Il en a plusieurs mais je ne peux pas vous dire où.

Que voulez-vous quand un monsieur Zizis passe entre vos mains, vous ne pouvez pas le chasser. Il faut accepter.

P1480879

Hier au volant de ma voiture je crois que je dormais les yeux ouverts. Je l’ai senti en la sortant du parking.  Je faisais juste un saut de puce dans un magasin près de chez moi. A deux minutes de la maison. Je marchais au radar, ne me demandez pas de détails, c’est compliqué par moments. On vieillit.

J’arrive face au portail en bois bleu tout usé, écaillé, fait de planches, dont une a un trou en bas. J’aime bien ce portail, on l’a trouvé comme ça, enfin un peu mieux et il empire au fil des années, c’est une antiquité. Autour il n’y a que des portails électriques automatiques en fer peints en blanc. Seul le voisin a gardé son vieux portail rouillé et ne le ferme jamais, jamais, jamais. Le nôtre est tout en bois, mais on le ferme car c’est la seule porte fermée à clé de toute la maison, c’est assez pratique. Et on ne veut pas chercher notre chat dans tout le lotissement en criant  » Pépito, Pépito !! ». Il y a déjà une foldingue qui appelle son chat avec un fichu sur sa tête et une voix de crécelle. Je ne veux pas d’amalgame.

Donc, j’arrive devant le portail antique, j’ai la voiture du chef, plus longue que la mienne, je n’ai pas mes lunettes et je dors éveillée. Je somnole. Donc je ne freine pas comme il faut, pas au bon moment et j’entends Craaac. Cela fait mal au coeur deux planches bleu passé qui se reçoivent un pare-chocs dessus. Elles ont plié mais pas rompu. Les braves. La serrure, elle, déjà très mal en point, toute rouillée et capricieuse, a morflé. Elle était déjà caractérielle. Tu mets la clé dorée tu ne sais pas si elle coïncide tu pourrais même t’énerver. Soit ça passe tout seul, soit y’a un blême, faut retirer la clé, recommencer. Il n’y a plus de poignée aussi. Mais bon. Bref, la clé, après ce choc, ne tourne plus. Tout est bloqué. Kaput. A l’heure où je vous parle tout le système de serrure gît sur un journal, démantibulé par the chef. Kaput. J’ai essayé de voir comment ça se combine tout ça. Ben serrurier ça doit être un métier pour lequel il faut de la logique. Non là, pas la peine. J’ai compris que nous ne tirerons rien de cette dépouille. Il faut maintenant changer toute la serrure, je n’ai même pas le vocabulaire pour vous parler de ces trucs là. Je n’ai pas de vocabulaire lié à la technique. Il n’y a aucun bricoleur à la maison.  J’ai déjà vécu avec un bricoleur, un doué de ses doigts qui avait appris avec son père, etc. J’ai vécu avec un autre bricoleur aussi, un autre genre, plus artiste qui se la pète mais vraiment pas manchot non plus, du tout, du tout. On pouvait compter sur lui s’il était décidé. T’as les mecs qui aiment carrément cela, ou qui sont ingénieux et curieux, qui vont bricoler même quand il n’y a pas de besoin précis.Pis t’as ceux que ça gonfle vite et qui s’y collent que quand il faut absolument. Dans cette catégorie tu as ceux qui savent faire assez bien et ceux qui sont têtus mais pas très bons dans le domaine. Bon j’avoue, les très doués en bricolage, c’est pas trop trop le genre de mecs avec qui je vis. Le chef actuel c’est la panade dans le domaine. La cata totale. On ne peut pas faire un truc ensemble non plus parce qu’on finit pissés de rire tellement on est mauvais. Genre visser du mauvais côté, mettre un élément à l’envers. Rien ne nous est épargné. Donc pour la serrure, je crains le pire mais je vais le laisser mijoter un peu, pour voir. On a un petit crochet qui retient le portail, six mois par an. Le trou dans le bois où est vissé le crochet est devenu un cratère. A l’automne je bouche avec des matériaux suspects. Ca tient, puis ça s’effrite puis faut recommencer.Allez, je résume : on a mis le crochet et une pierre au sol si un coup de vent venait à arracher le crochet, parce que des fois on en est là.

Mais ce n’est pas tout cela qui m’agite le plus. Ce qui m’a frappée c’est comment ai-je pu rentrer dans mon portail en voiture sans avoir conscience que je rentrais dans mon portail en voiture? Est-ce une alerte de la sérieuse maladie mentale que je tente sauvagement de cacher ? J’étais totale azimutée et je me suis laissée avoir.Oui mais par qui ? Et par quoi ?

N.B. Toute la matinée j’avais rêvé que des chats se cognaient très fort la tête ( j’entendais le bruit du choc, des os) en sortant par une porte-fenêtre pourtant ouverte. Ces corniauds se prenaient l’angle en bas de la porte. Jusqu’à cette jeune chatte rose tyrien et blanche, très mignonne, qui se prenait la porte et moi à quatre pattes de la poursuivre un peu. Elle s’arrête et je la masse sur la tête en lui minaudant du réconfort. Et je me réveille. Mais je dors encore, mon portail bleu me le rappelle une douzaine d’heures plus tard.

Publicités

2 réflexions sur “Je ne suis pas un rêve, mon portail s’en souvient

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s