Ah- thée !!

Je ne supporte plus de travailler entourée de personnes incultes, bornées, pensant que leur religion est meilleure que toutes les autres, persuadés en prime que leur Dieu a créé le Monde. Leur Dieu n’a pas créé mon Monde qu’ils aillent se faire voir, qu’ils retournent sur les bancs d’une école, qu’ils apprennent un peu mieux leur langue et la nôtre éventuellement. Je ne supporte plus leur vulgarité intellectuelle et leur mépris. Certes une bienveillance est de mise, comme quoi il ne serait tout de même pas bon de tuer tout le monde, pas tous les impurs comme nous. Mais derrière ces fadaises gentillettes sans pensée construite, les bases du vivre ensemble n’y sont pas, elles sont des façades.

Hier ma collègue algérienne me confirme ce que je savais. Les mosquées de la ville, les deux, sont infiltrées de crétins qui dictent les règles rétrogrades du passé, ne connaissent pas les rites de leur religion, sont des clowns dangereux, ne connaissent pas la vraie vie de l’Islam, ses évolutions et ses adaptations, ne savent rien interpréter correctement. Son père, un homme cultivé, prof de français là bas, militant de la démocratie, fiché comme homme à abattre « par les barbus terroristes » ( je répète ce qu’elle dit) aux pires heures de leur pays, cet homme donc, pratiquant digne et discret va à la mosquée du quartier lors d’un séjour chez sa fille. Il ressort horrifié. Aucun rituel n’est pratiqué, les discours sont abjects, des incultes gobent n’importe quoi. « Je ne remettrai jamais les pieds là dedans ! »  « Mais que font les gens, pourquoi ils ne réagissent pas, il n’y a pas de musulmans éclairés et cultivés ici ? ».  Il est stupéfait.

Je ne supporte pas le mépris de mes collègues arabes pour le travail des gens assassinés il y a quinze jours. Ils ne veulent même pas regarder un journal, ils ne lisent aucun journal et parlent de ce dont ils ne connaissent rien. Pour ma collègue – musulmane- d’une toute autre éducation, c’est aussi très pénible. Et nous nous taisons, nous parlons juste entre nous, dans son pays on sait depuis longtemps qu’il n’y a pas de dialogue possible avec les illettrés de la religion qui en font une pensée unique, un dogme dictatorial et sont prêts à éliminer, punir ou bannir ceux qui ne sont pas sous le joug d’un Dieu grand Manitou castrateur de tout.  Elle l’a vécu avec ses tripes en Algérie. Hier, en pleurs, elle évoque une de ses amies mariée à un terroriste local, embarqué un jour en groupe, une rafle, dans un camion, par l’armée algérienne. On n’a plus jamais revu ce groupe là. Elle ne revoit plus beaucoup son amie non plus, restée vivre avec ses beaux-parents, du même bord que leur fils.

Je suis athée, c’est mon choix, je n’ai pas su faire autrement. Ce n’est qu’en vivant en Asie que j’ai découvert qu’il existait une religion-philosophie de vie douce, pleine de grâce et de liberté. Qui laissait libre chacun de pratiquer ou pas et d’en choisir les moyens. La messe de l’église catholique me faisait peur je la trouvais incestueuse, perverse, laide et écoeurante, poisseuse, faux cul. La petite fille que j’étais a tout fait pour fuir ces pratiques moribondes. Les jolies histoires sur un Jésus et une Marie m’ont fait marrer petite et après j’ai grandi. Quand j’ai lu un jour que les religions sont l’opium du peuple, j’ai enfin trouvé ma religion : athée. J’ai la chance d’avoir des amis catho de gauche pratiquants, pratiquants vraiment, auprès des gens, ici ou partout dans le Monde. Des gens actifs, se mettant au service d’une cause, d’une association, d’un groupe, une politique active, des Abbe Pierre. La vraie religion est celle là pour moi, celle qui se tait, est individuelle et intime tout en étant un moteur actif dans la société pour celui qui croit. Je rêve parfois de croire en quelque chose. Est-ce un réconfort ? Comme me dit ma collègue musulmane, chez nous on ne parle pas de notre religion, c’est personnel, c’est en nous, jamais on ne la revendique, jamais on ne l’impose. Elle me dit aussi que c’est tout le problème entre musulmans, ils ne veulent pas s’afficher les uns contre les autres, s’expliquer sur leurs pratiques, parler publiquement de tout cela c’est presque un tabou pour les pratiquants lambda comme elle.

Je suis tout à fait d’accord avec l’idée qu’une religion c’est personnel. Cela ne regarde personne d’autre que toi. J’aime les amis qui croient et font vibrer cette foi dans leur vie par leurs actions, se battent, ne reculent jamais, cherchent et cherchent encore, font et font pour l’égalité, la liberté, la beauté. Ne sont jamais à cours de courage et de volonté. Quand je les vois, j’envie un peu ce moteur qui les pousse, ce sentiment d’être sur terre pour une raison bien plus grande de ta petite personne. Une religion doit être ouverture aux autres et au Monde. On ne devrait jamais dire  » Moi je sais, toi tu ne sais pas ». Il ne devrait jamais y avoir de mots pour traiter et mépriser ceux qui ne partagent pas ta foi. Ces mots que j’entends au boulot, dans les quartiers. Des mots de mort.

Publicités

14 réflexions sur “Ah- thée !!

  1. Merci pour ton témoignage. J’aime bien lire les différentes positions de chacun quelques soient les religions ou pas. Pour ma part, je chemine dans ma foi catholique, toujours en recherche pour plus de justesse et de sincérité. Il me semble que la foi ne peut pas qu’être intime. Si on ne partage et si on ne se laisse pas bousculer par l’autre, comment peut on grandir sans ettoufer l’autre. Bon, j’écris avec mon mobile c’est pas pratique mais je souhaitais de te le partager. Très bonne journée à toi.

    1. Merci
      très sympa ton commentaire
      Oui tu as raison on peut avoir besoin et envie de parler de sa foi.
      j’aime particulièrement ceux qui agissent, je crois, car il me semble que c’est le fondement aussi, l’agir chaque jour les uns les autres
      mais je n’y connais pas grand chose ah ha ha.
      Je suis énervée actuellement, tu l’as compris, contre ceux qui n’ont pas la foi libre et ouverte ( de mon point de vue)
      A bientôt ! ( je dois retourner te lire)

  2. j’ai fait suivre ton texte à plusieurs personnes. Tu poses vraiment le nœud de l’histoire : ici , localement c’est pareil, j’ai discuté pas mal avec les instits de l’école du Nord de Bg st and qui est située en plein quartier zep , à côté de la mosquée , elles disent bien , et je l’ai constaté aussi , que depuis plus de 5 ans , tout s’est vachement radicalisé , de plus en plus en plus de jeunes mamans portent le voile très foncé et long . Rachid , qui est enseignant rased et donne aussi des cours d’arabe dans cette école a été complètement bouleversé par ce qui s’est passé : il témoigne clairement que l’imam de cette mosquée n’est pas du tout modéré , il a vu de toutes petites filles obligées de se voiler. lui-même qui est très cultivé , ouvert n’y met plus les pieds. Pour ma part j’ai encore l’espoir que les enfants passant par l’école , où toute l’équipes est super investie auront peut-être une autre vision du vivre ensemble. avec mes tous petits moyens , j’essaie de semer mes petits cailloux musicaux , mais je ne suis pas dupe .
    Perso, j’ai été élevée par une famille très catho pratiquante , mais pas du tout « bondieusarde »
    ma mère a beaucoup œuvré dans des assos d’aide sociale et mon père a viré sur le tard tendance « GOLIAS » http://golias-editions.fr/article5299.html , pestant contre les archaïsme de l’église. Moi-même ne fréquente maintenant que peu « l’église » qui me hérisse plutôt le poil , en fonction des messagers , dont pas mal de jeunes frais émoulus sont également du genre retour à la tradition ( soutane et discours réac!!)
    mais heureusement , localement nous avons sur le secteur un diacre baba cool , Georges , qui est carrément à l’opposé .
    j’ ai finalement une foi très sereine , un peu méli mélo ,il y a des trucs trop mystérieux qui nous échappent, c’est du domaine de l’énergie , de la pensée humaine agissante : au moment de la naissance de G , nous avons eu un nombre très important de personnes de toutes confessions , non croyantes , tendance zen , bouddhistes , qui se sont unies en pensée , à distance, pour lutter avec ce petit bout …. qui va fêter avec son frère jumeau ses 4 ans le 7 février , quel bonheur!
    mais aujourd’hui , c’est la cata , ces extrémismes!! je suis bien sur pour la laïcité affirmée dans la société civile , la pratique ou non religieuse étant une affaire personnelle . Comment va évoluer tout ce merdier…..

    1. Merci de ce long commentaire riche !
      Oui oui oui
      Tiens j’entendais hier soir Lydie Salvaire ( Goncourt Pas pleurer), psychiatre dans un quartier/dispensaire ( ?)…qui témoignait aussi et pour elle cela a 20 ans d’âge. Elle fut terrifiée de voir des petites filles de 10 ans déclarer haut et fort qu’il fallait tuer les impurs et les juifs en premier. Ca a commencé, ( 1990-2000) ça s’est insinué, et les plus jeunes ont été happés. Elle s’est alors posée des tas de questions, de là où elle travaillait,…Que voient de la citoyenneté ces gosses, par la fenêtre du haut de leur immeuble ? etc
      Il y aussi un tabou de gauche de ne pas vouloir critiquer « les arabes » de vouloir minimiser et excuser et se fouetter d’abord en recherchant des causes sociales. Certes, mais.
      Le noeud est le manque d’éducation. Certes, mais.
      Le noeud est aussi une religion musulmane qui me parait totalement débridée, peuplée de castes de groupes de déviances de violences les uns envers les autres, étalée sur des continents, des pays en guerre sans démocratie (je pense Irak, Iran, Ar Saoudite…) J’écoutais hier « le dessous ds cartes » l’excellente émission d’Arte de J-C Victor ( une géopolitique pour les nuls expliquée par un As)…il reprenait l’historique de tout cela , L’islam et ses pays du Moyen-Orient. 1ere partie « avant 1980 » hier, 2eme partie samedi prochain ( 19h45). J’y ai appris que les wahabites/ Arabie Saoudite ne considèrent pas les chiites/Iran comme musulmans.
      ?…Bon, bon….Un jour j’ai entendu un imman d’Ar Saoudite,très vénéré, fer de lance de l’extrémisme fasciste, expliquer dans son sermon que le genocide juif est de la main divine d’Allah, une belle chose…Pour la première fois c’était en v.o sous titrée. J’ai été retournée comme une crêpe, il faut l’entendre pour le croire possible. Terrifiant.
      On est donc pas dans des discours religieux mais dans des prises de pouvoir dictatoriales et fascistes et dangereuses qui ont, bien sûr prise emprise facilement chez certains. On connait le phénomène…

  3. Plus ça va, plus je me dit que raisons qu’on se donnent pour agir comme çi, ou comme ça, on s’en fout, ça ne vaut pas. Ce qui compte, c’est ce qu’on fait. Qu’on soit conduit à l’humanisme pour des raisons politiques, personnelles, religieuses, culturelles, ça reste de l’humanisme. L’intolérance, le fascisme, le totalitarisme, la privation de liberté, tout ça aura beau être dicté par les meilleures intentions du monde, ça restera insupportable, à combattre, à dénoncer, parce ça ne fait rien croitre, ça n’ouvre rien, ça ne libère pas, ça ne cultive pas, ça rabat, ça rabaisse, ça prive, ça amoindrit, ça ôte, ça diminue, ça étrique, ça violente. Finalement, le filtre ultime, c’est peut-être juste de se demander si avec ce qui nous pousse, on va vers plus de vie ou moins. Si c’est plus, que ce soit alors religieux au sens étroit ou large (le mot vient de « relier »), politique, grand, petit, général ou local, ça me semble aller dans le bon sens. Sinon, on se trompe d’époque, d’horizon, de chemin, d’espèce, d’histoire, non ?

    1. C’est bien joli de penser que le filtre peut être  » allons nous vers plus de vie ou moins ? » Mais je crois que ça ne colle pas avec la réalité lapidaire des hommes. La barbarie est une pute qui drague sur tous les fronts et prend la religion en son sein quand ça l’arrange. Bien d’accord que dans ce qu’on vit elle a beau jeu la religion, c’est une façade. On est dans le fascisme et l’endoctrinement . Et ça marche. ça a marché, ça marchera. C’est surtout le  » ça marchera » qui me rend dingue.
      Ce qui me révolte toujours c’est qu’il suffit de peu de personnes chargées de violence et de mort pour exterminer un grand nombre d’autres personnes chargées de vie. La force de la violence du passage à l’acte est effroyable.

  4. j’apprends vraiment beaucoup de choses sur ton blog et ici aussi dans les com… je suis horrifiée par ce qu’il semble bien se passer dans certaines mosquées et alentours… quel peut bien en être l’enjeu sinon encore et toujours le pouvoir, et quel est le pire pouvoir que celui qui s’insinue jusque dans les âmes et les cerveaux en désignant l’impur, l’impie, l’inférieur etc… c’est malheureusement toujours le même processus, désigner un autre à abattre pour faire régner la terreur et prendre un pouvoir totalitaire… De plus en plus je me dis que l’enjeu n’est que lointainement religieux…

    1. C’est vrai. L’enjeu est la prise de pouvoir et l’écrasement, l’anéantissement.
      J’ai un gros souci avec l’antisémitisme des personnes musulmanes que je cotoie. Qu’elles soient cultivées ou pas, illettrées ou pas. Ma collègue, par ex, très ouverte, fulminait après les attentats parce qu’une part trop belle trop grande ( ????) avait été faites aux juifs assassinés. « On ne parle que d’eux « / suite à la venue des chefs d’Etat, de la cérémonie juive, etc…Comment peut-on avoir ce raisonnement? Les dames des groupes idem, je n’ai pas voulu en parler mais quand je suis entrée dans la salle ce matin là j’entendais « juif » juif » dans la salle. Et quand j’entends ce mot je sais que c’est du mépris derrière, en arabe.
      Je ne cesse de leur dire de ne pas mélanger l’Etat d’Israël et la religion juive, les pratiquants. Mais là, c’est très dur. On paye un lourd tribut sur le conflit avec la Palestine. C’est la merde, c’est un point d’achoppement énorme. Sur lequel tous les fanatiques entrainent les foules musulmanes.
      Pourtant en France on parle du drame palestinien, des territoires occupés…mais rien à faire « les juifs » sont ciblés comme les coupables du conflit et de tous les assassinats, meurtres et maltraitances. Point. C’est un très grave problème. une calamité générale.

  5. oui c’est vrai malgré ce que j’ai écrit il est un fait que l’attachement exalté à une religion entraîne son contraire, la haine de la religion de l’autre, mais ce que tu dis du lien de l’antisémitisme contemporain au conflit israëlo-palestinien, je l’ai vécu aussi, c’est juste : et voilà le retour du politique dans l’affectif exacerbé, haine et peur sont bien liées, ressentiment aussi, surtout que l’occident est toujours accusé de soutenir inconditionnellement Israel, malgré le fait que l’Europe et la France en particulier soutiennent y compris financièrement Gaza ; cela est peu su, peu dit, comme si on n’osait pas. En fait, tout ça révèle que les passions habitent aussi le politique et le religieux et plus il y a d’injustices, d’inégalités intolérables et plus elles se déchaînent…

    1. Merci Martine de tes reflexions
      sans fin je pense…

      Pour l’instant je fais une pause dans toutes ces infos et analyses je ne sais pas vous mais moi je dois « couper » un peu sinon je ne retrouve aucun calme et donc aucune vision

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s