Mes jours nouveaux

On respire
On commence. Les vacances sont à l’horizon, les licenciés bientôt partis et Bibiche prête aussi à quitter la barque qui pue ( celle du boulot qui coule).

Une réunion merdique cet aprem. Bien gentille, mais déconnectée des réalités des salariés (surtout les virés comme moi). Les gentilles maisons de quartier,  leurs directeurs et leurs conseils d’administration, se débattent et font des projets. Pas moi. J’ai cru bouillir quand ils ont dit tout à l’heure qu’ils allaient manquer de spécialiste en ingénierie de recherches de financements. J’avais les trois licenciés sur les chaises à côté, tous trois avec des potentiels dans le domaine, tous trois éjectés. « Je suis morte de rire » ai je chuchoté. Personne n’a rien dit « chez nous ». On a plus envie de se marrer juste de se barrer. Les autres salariés des autres maisons de quartier ont eu la grâce de poser une ou deux fines questions qui n’ont vu aucune réponse claire. J’étais encore plus écoeurée, suis partie bosser avec les petites dames et leurs bons gâteaux. Le sens de la réalité.

Il fait bon retrouver ses moutons, retrouver son bon sens , s’éloigner des barques qui creusent leur trou.

Au retour je trouve des nouvelles Des Jours. Ce projet de journal numérique qui me plait

Suis allée sur le site il y a dix jours, ai cliqué

Très bon sens de la répartie, tu reçois des nouvelles du projet. Pas chiant, drôle. Tu te sens pris au sérieux.

Ca me plait.

______________________________________________

Premier Courrier :

Les Jours, Bonjour !

Depuis mardi dernier que Les Jours se sont levés, nous ne nous sommes toujours pas couchés. Vous êtes déjà des milliers à vous être inscrits sur www.lesjours.fr, le futur média d’information en ligne sur abonnement, et à suivre notre naissance sur Twitter et Facebook : merci, meRCI, MERCI! La promesse des Jours sera tenue, avec vous et à ciel ouvert.

Vous êtes nombreux à nous faire part de votre impatience à voir lesjours.fr se lancer. Et la nôtre, donc! Cela fait des mois que nous travaillons mais le gros du chantier commence: construction du site, de sa version mobile, financement participatif, campagne de pré-abonnements (bref du crowdfunding, en bon français), mais aussi, très vite, des rencontres. Avec vous, lecteurs et futurs lecteurs, partout en France, pour parler ensemble des Jours et de l’information. N’hésitez pas, d’ores et déjà, à conseiller, partager, faire tourner http://www.lesjours.fr et à nous écrire à contact@lesjours.fr. Nous ouvrirons le mois prochain un blog qui racontera la construction des Jours, nos rencontres, nos envies de journalisme, nos obsessions, nos cailles rôties (on vous expliquera, pour les cailles).

Nos obsessions, ce sont des thèmes choisis au cœur de l’actualité, urgents et profonds, qu’on agrippe et qu’on ne lâche pas. Pour aller au-delà du temps médiatique et redonner de la mémoire à l’info. Enrichies quotidiennement par de nouveaux articles sous de nouvelles formes, ces obsessions seront portées par une mise en scène relevée ainsi qu’une narration inédite et addictive dont nous vous dévoilerons le principe au cours des prochains épisodes.

Autrement dit, on va tout déchirer.

A bientôt,

L’équipe des Jours