Aujourd’hui

Combien de choses aujourd’hui ?

Ta lettre orange dans la boîte. En amitié, tu ne le sais pas, j’aime pour toujours. Il y a dix ans tu m’as signifié que je te faisais chier. Tu m’as carrément renvoyé un livre que je t’avais posté. Je sais, tu as du carafon. Tu me manques. Chaque ami est irremplaçable, chaque ami, un par un, est unique et essentiel.

Ces temps ci je pense à toi. Tu es une femme forte, rigide même. Mais extrêmement intelligente et tu m’apportais beaucoup. Tu es ingénieuse, tu es une grande curieuse, une découvreuse, et tous les apprentissages te passionnent. Bref, tu étais une amie. J’ai de la chance, tu n’as pas changé d’adresse. Je m’en doutais. Ton appartement à Paris est agréable et très calme. Tortueux comme il faut, avec un couloir où le parquet craque et où les étagères de livres montent au plafond. Tu m’as fait découvrir de nombreux auteurs de polars dont Chesbro et son fameux nain Mongo. Et son  » Bone ».

Je t’ai envoyé une carte la semaine dernière pour te dire que je venais à Paris.  » Une surprise  » cette carte, m’as tu répondu dans cette enveloppe trouvée dans ma boîte ce midi. Tu ne ne seras pas là, on ne se verra pas,  tu es en séminaire sur un autre continent. Oh comme ça doit te plaire ! Mais « une autre fois, » dis-tu. Je me réjouis. Je veux te revoir. Toi, la brune pulpeuse.

Aujourd’hui la prof de yoga était d’humeur joyeuse. J’aime ces premières séances où l’on reprend les bases. J’y vais maintenant comme on va se faire du bien, comme on trouve des clés, comme on s’aime, se soigne, se découvre et s’ouvre.

Un peu plus tard j’étais dans l’atelier de la céramiste. Elle est très agréable. J’ai fini mon écuelle préhistorique. J’ai peint dessus. Je ne comprends toujours pas de qu’on appelle « émaux » et « émailler ».  Mais bon, on ne sait pas exactement quelle est la couleur que j’ai mise. Un brun pourpre peut être. Il y a les feuilles en relief, c’est beau. La potière s’est marrée car elle trouvait que je me ruais trop vite sur les déco, les pinceaux.  » Ce n’est pas que je suis pressée lui ai-je dit, c’est que je suis enthousiaste ». Oui, elle n’a pas bien vu ce que je voulais dire. Moi tu me donnes des pinceaux et un support, je me lance, je ne réfléchis pas.

Etre tout excité, être spontané. Les adultes savent-ils encore ce que c’est ?

Et on en revient à l’atelier d’arts plastiques du mardi, à l’école d’art. L’atelier où je souffre un peu. Primo, découper et coller des photocopies de boulons et d’ustensiles pour en faire une machine, ça me rend maussade. Deuxio, je ne prends pas le temps de m’écarter de la consigne. Je ne conçois pas, je ne visionne pas ce que je veux faire. Je me suis fixée pour la semaine prochaine de prendre du recul et d’essayer de me regarder agir. Il y a un thème, il y a des propositions faites, des consignes et du matériel suggéré. Mais chacun évolue avec grâce là dedans, sauf moi je crois. Je vais donc essayer de me détacher. L’ambiance est bonne et la prof très sympa et très encourageante.

Je te mets des photos de la production au bout de deux semaines. On a collé une photo d’une sculpture de Tinguely. Mais par la suite, c’était pas la peine de se croire obligé de « compléter » la machine comme je l’ai fait avec dégoût.

P1560326

Mon machin est à gauche. Non mais je te dis pas comment j’ai galéré.

P1560328 P1560329 P1560330

P1560338

Bon, bref. J’ai décidé d’en baver. Et surtout je ne progresse que quand je vais à un atelier.

Nous allons travailler divers matériaux, c’est ce que je veux apprendre. Et la prof m’a à la bonne, ça baigne. Je lui ai dit que je travaillais chez moi, elle m’a demandé si j’avais un atelier, une pièce pour ça, je lui ai dit oui, ses petits yeux ont brillé. J’aime prendre des photos des élèves entrain de faire, et on a fait un deal, je vais photographier nos séances du mardi. Elle est chouette cette prof.

A la maison il y a le chat. Son flanc droit et ses plaques de tumeurs qui remontent en ce moment sous la patte. Pansements, soins, changements de body bébé matin et soir. Le soir il a les body pyjamas, roses et mauves avec des dentelles et des souris. On dit  » Allez on va mettre ton pyjama. » Il en a eu marre de tout cela il y a deux jours. On a re re  re adapté les pansements, le miel sur les bandes de gaze, la propolis et tout le reste. Parfois ça sent mauvais et ça coule, d’autres fois moins et là c’est bien on est contents.

Il devient comme un bébé, a envie qu’on l’entoure d’une couverture et qu’on le câline. Bien sur notre ventre, tout emmailloté comme le ti Jésus dans la crèche. Il est très présent, très demandeur à certains moments. Heureusement qu’on est deux. Vivre cela tout seul chez toi, non. C’est un coup à être malade, à tomber dans un trou. Trop de sensibilité, trop d’émotions, et trop de travail entre les soins, l’attention à porter, les lessives incessantes (à la main bien sûr, bandes velpeau, body, et tapis et serpillières sur lesquels il pisse, juste à côté de la litière). Non,  je te le dis, plus de chat après. On ne peut pas vieillir comme ça. C’est un alien qui te bouffe, t’entortille de toutes parts, te ronge, va chercher dans les tréfonds. C’est trop.

Publicités

6 réflexions sur “Aujourd’hui

  1. j’aime ta machine extra terrestre sur fond bleu , ça me fait penser à Enki Bilal http://bilal.enki.free.fr/
    et ton chat… oui, je pense fort à lui et toutes ses misères
    on a fait enlever ses points à Shalimar hier sur son ventre rasé.. ça va maintenant, sauf qu’avec le stress il s’est de nouveau « pluqué » une petite zone ronde sur sa nuque : à vif saignante.. le véto a dit qu’on pouvait lui mettre de la crème Porphyral cicatrisante ( épatant pour l’humain, conseillée par ma pédicure très bio et atypique)
    mais sinon, il est ok, sort et se balade comme avant , mange bien.
    je suis en arrêt maladie depuis hier : aphone complet
    de nouveau laryngite à la suite d’une rhino virale , chopée par l’entremise de ma belle fille venue ce week-end avec…..résultat, comme en 2012 : mes cordes vocales out.
    je verrai l’ORL Lundi .. en attendant pas de séances avec les classes ..comment je pourrai faire!!! pas possible!
    repos vocal complet, j’ai ressorti un petit carnet..même pas chuchoter il faut, t’imagines!!!
    alors là , c’est l’opportunité pour vite continuer et mener à bien l’écriture de ma nouvelle pour le concours de Pont st esprit , festival du livre: à rendre fin octobre dernière limite!!!
    http://www.festivallivrepont.fr/
    voilà, les jours se suivent et ne se ressemblent pas
    je t’embrasse

    1. J’espère que tu vas mieux
      J’aime être aphone gentiment, empêchée de parler, car cela change mon rapport aux autres et aux choses

      Et pour écrire c’est top !! J’ai hâte d’avoir des nouvelles de cette nouvelle

  2. Ton machin est à gauche ??? Mais j’aime bien, il est prêt à démarrer , en plus, il est du bon coté !!!
    je réagis peu….ça dépend de la forme….NON !!!! pas la forme de ton machin…
    Bon, j’arrête

  3. ben moi aussi c’est ton machin que je préfère!:-)parmi tous les autres…c’est le seul qui semble en mouvement..j’ai failli dire qui vibre…mais bon:-)parole de peintresse!;-)

    1. Oui , il se défend.
      Sur sa droite j’ai mis de l’encre sur le pastel puis gratté
      On ne le voit pas bien mais j’ai mis des phrases
      et ça, c’était interessant comme technique, je l’ai retravaillé chez moi

      n’empêche qu’avec le groupe suivant, dans la semaine, elle a repris cette technique
      et avec nous itou 8 jours après  » Comme Laure a fait… »
      Na Ouais en fait chui trop forte, c’est tout

      merci !!

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s