Entre chats

Grigou ma petite beauté, mon sucre d’orge, je pense beaucoup à toi aujourd’hui. Je pleure ton départ comme si c’était hier pourtant c’était le 24 juillet et nous sommes le 8 septembre.

Grigou mon chat sauvage pas du tout sauvage, dont on ne savait rien de sa première année, dans la rue, dans le quartier, dans des jardins à chercher des souris ? De ta pneumonie qu’a découvert notre véto chéri en te prenant entre ses mains. Tu me regardais de tes grands yeux verts. Cette semaine j’ai vu des photos de masses blanches dans le corps des chats qui avaient la leucose comme toi. Ces masses enserrent le coeur et les poumons. Tu avais mal quand on te soulevait du sol pour te porter, tu ne voulais pas être porté, j’ai tout de suite su que quelque chose te gênait, te faisait souffrir dans notre façon de te prendre.Il aurait fallu te cueillir de tout ton corps comme dans un drap soyeux, d’un coup d’un seul, sans toucher ta poitrine, ni ton dos, ni ton ventre. Une libellule en parachute. Tu as eu cette même douleur quand je t’ai pris pour la dernière fois pour te sortir des feuillages où tu gémissais, pour te poser dans la cuisine le 24 juillet.

Grigou ma biscotte en sucre nous allons voir une jeune chatte ce soir. Je ne sais pas du tout si on va se plaire. Elle a encore trois chatons avec elle, sur quatre (un adopté). Un monsieur sera là pour adopté un chaton. Je vais demander à avoir un moment seule avec elle pour vraiment la rencontrer. Elle a vécu dans la rue comme toi, je crois. En mai elle est arrivée dans un jardin pour accoucher. Il y avait un chien. Il a attaqué un chaton, qui a été soigné. Il a fallu vite déménager cette famille ailleurs. Sa maison actuelle est un accueil temporaire plein de chats et la petite chatte s’est disputée je crois. Je crois qu’elle ne supportait pas d’autres chattes autour de ses chatons, elle en avait suffisamment vu, elle fut une louve.  Il a fallu confiner la famille dans une chambre où les enfants jouent avec les chatons. Que fait-elle, elle ? Remarque, ils sont seuls en journée, tranquilles. Quelle a été la vie de cette chatte menue, blanche et beige-rousse ? On dit qu’elle a deux ans environ. Le véto avait dit que tu avais un an. Elle n’a pas de virus comme toi. Quelle chance, tu te rends compte ! Elle est très différente de toi. Je ne sais pas si c’est bien de prendre un chat maintenant mais tu nous as montré combien vous aimiez trouver une maison et il y a tant de chats qui attendent après des péripéties dangereuses et des sauvetages périlleux. Sur le site d’une association il y a un chat magnifique, un peu siamois blanc rayé aux pattes, avec des yeux bleus de prince. Ses maîtres ont divorcé et l’ont laissé derrière eux. Les voisins ont eu pitié mais ne veulent le garder. Il y avait trois enfants dans cette famille qui a abandonné ce chat de deux ans. Je suis révoltée à l’idée de ce que cela montre aux enfants, en terme d’éducation et de respect humain, en terme de responsabilité défaillante et de maltraitance. On leur aura raconté des tas de bobards j’imagine, du style que le chat appartient à son territoire et se débrouillera, nourri par le voisinage, donc c’est mieux pour lui de le laisser que de le garder. Quelle triste façon d’élever des enfants.

Je pense à toi et je te vois, installé dans ma poitrine, au milieu, avec tes deux oreilles qui pointent et écoutent et tes yeux ouverts. Je t’écoute, tu me conseilles. Nous irons ensemble voir si cette chatte veut vivre avec nous.

.

Publicités

6 réflexions sur “Entre chats

  1. oui croisons, croisons… Oui je partage ta colère sur l’exemple donné aux enfants. je ne t’ai aps raconté ma dernière visite chez le veto pour acheter des boites pour Poang. Dehors un homme « péteux » c’est comme cela que je l’ai ressenti, le regard fuyant, de celui qui est là ais qui rêverait d’être ailleurs. Avec lui deux enfants embarrassés qui ne savaient pas sur quel pied danser, agités, le tout près d’un gros Toyota 4*4. Dans la salle d’attente chez le véto une femme des larmes plein les yeux. Je lui parle. Elle m’explique qu’avec son mari, ils viennent de prendre a décision d’abréger la vie de leur chat. Je lui réponds, ô c’est une décision rudement difficile à prendre cela. On ne sait jamais si c’est le bon moment. Elle éclate en sanglots. Elle me dit que son chat est là, qu’il a encore avalé une saloperihttps://unechoseet.wordpress.com/2016/09/08/entre-chats/#comment-form-load-service:WordPress.come, c’est la 2e fois, qu’il a déjà été opéré, que son mari ne veut plus repayer une opération (400 euros, Ok très cher le véto !) et que donc elle attend le vétérinaire pour faire piquer son chat (je déteste cette expression). Elle me regarde en pleurant et me dit, vous comprenez il va recommencer c’est sûr. Et moi dans mon for intérieur j’ai pensé, peut être que non, j’ai pensé à Tao qui a fait cela deux fois, pas trois. Et puis je n’ai pas osé lui dire, pas osé mettre le doute dans son trouble. J’avais surtout envie de casser la gueule de son mec qui est resté dehors tout pendant que j’étais là. La dame est entrée dans le cabinet du véto, le mec regardait mais ne bougeait pas. Quand je suis sortie, il s’est engouffré, tout juste s’il ne m’a pas bousculée. Ensuite il attendait en se dandinant d’un pied sur l’autre. En passant près de la voiture, j’entends la petite fille dire à son frère, bon ben on va tourner la page, hein, c’est cela qu’on va faire… Et je me dis, cela c’est ce que dit son père, mais elle….

    1. Désolation
      Sinon, tu liras sur FB, échec et mat
      la chatte et ses chatons sont devenus sauvages dans la chambre des garçons.
      Les félins ont pris le pouvoir, pas du tout éduqués, pas sociables.
      La cata
      J’ai pas aimé l’endroit non plus, une famille d’accueil qui prend trop de chats et ne s’en occupe pas assez, et voilà le résultat

  2. Tanakia, c’est vraiment affreux , ce que tu racontes,ce mec , c’est bien un péteux , comme tu dis
    ça me renvoie aussi à ma première vie ( et donc mon 1er mari qui n’aimait pas les chats mais les chiens, ) , on devrait toujours faire confiance à son instinct , j’avais fait un très mauvais choix de personne, je m’en suis rendue compte assez vite quand j’y pense, mais j’ai mis longtemps avant de m’enfuir … ( mais les enfants nés de cette 1ère mienne famille sont particulièrement réussis et adorent les chats, ouf!) La rencontre avec V s’est faite sous le regard majestueux et très critique de son chat noir et blanc, j’ai passé avec succès l’examen de passage!!
    depuis, les félins nous trouvent ,et s’installent chez nous ils viennent ici , nous n’y pouvons rien et c’est une bénédiction ! Laure, oui, tu sauras en la voyant , elle te parlera avec ses yeux et son cœur.

    1. La chatte est chez elle, en sauvageonne, ayant investi la chambre des garçons où elle fait la Loi avec ses chatons.
      Intouchables.
      drôle de famille d’accueil, qui stocke un peu des dizaines de chats en enclos ou alors les livre à eux même dans une chambre d’enfants.

      Un peu dégoutée sur le principe d’aller dénicher un chat dans une famille d’accueil…

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s