Aller bien

 

J’aime le folk. J’ai toujours aimé. J’aime les voix, depuis toujours. J’aime les ballades, celles avec deux ailes, celles des troubadours pour se balader dans la tête et chanter.

Je ne sais rien de ce qui arrive.

Le soleil est là et je m’absente aux soucis.

Les sols sont tapis de primevères partout. Dans le jardin, dans les rues, dans les jardins, dans chaque pré, chaque espace herbu. Je suis émue car c’est une histoire de petite fille. J’ai dû avoir un livre où étaient peintes des primevères jaunes et mauves, un petit garçon était allongé dessus, à côté. Dans mon propre jardin d’enfance, dans cette maison dont j’ai rêvé très longtemps après l’avoir quittée, dans ce jardin adoré, celui des premiers émerveillements, régnaient les primevères normandes, authentiques, de février, elles m’émouvaient, elles étaient amies, elles étaient pures, fragiles et spontanées. Mes mains n’étaient pas assez grandes pour contenir les bouquets qui trouvaient refuge dans des verres. J’en ai gardé l’idée d’une tombe, la mienne, dans un cimetière anglais ou américain, ces cimetières de pelouses uniquement, sobres et poétiques, où l’on se promène comme dans un parc. Là serait ma tombe repérable uniquement par son tapis de primevères jaunes et mauves. Puis j’ai décidé de ne pas avoir de tombe. Des cendres, laissant ceux qui les recueilleraient les déposer où ils voudraient, une forêt, un jardin, un talus, où peut être des primevères se poseraient, feraient racines provisoires, prêtes à se multiplier, naturellement.

Je ne sais rien de ce qui arrive. Je crois que la décision de rester ici m’a libérée et que je commence à bien vouloir resemer sur cette terre, celle que je connais.

Le soleil est là et je me protège des soucis autant que possible. Je suis un morceau de tissu accroché au vent, quelque part et ici pourtant, aussi. Je me souviens qu’il n’y a pas longtemps je restais des heures immobiles dans le jardin, à lire ou à rien. Et que j’allais bien.

P1620927

.

Publicités

Une réflexion sur “Aller bien

C'est ici qu'on cause...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s